Au lycée Tristan-Corbière de Morlaix, les terminales ST2S sans professeur depuis la rentrée – Morlaix



Les 35 élèves de terminale santé, sciences sociales et techniques du lycée Tristan-Corbières de Morle ont été déçus. Depuis la rentrée de septembre, ils attendent un enseignant remplaçant pour l’enseignant ST2S en arrêt maladie. “Habituellement, il aurait dû y avoir sept heures de cours par semaine, car c’est notre matière principale. Nous n’en avions qu’un, par tous et pour tous. C’est pour ça qu’on manque 72 heures de cours”, se sont plaints les lycéens. Et pour cause : la matière a un coefficient de 16 en licence. “C’est même deux fois 16”, soupire l’étudiant. En mars, une fois pour les notes, et encore une fois pour le Grand Oral, qui est étroitement lié à ce sujet. »

Lire Aussi :  La foi d'une petite fille esclave - A la une

Pas de cours pendant 72 heures

« Même avec la meilleure volonté du monde, nous ne voyons tout simplement pas comment nous pouvons nous rattraper. Surtout, nous devons travailler sur nos autres cours », ont poursuivi les étudiants. Peu importe d’être mal classé sur Parcoursup. A la rentrée 2023, ceux qui ambitionnent d’intégrer une école d’infirmières craignent que leurs espoirs ne soient déçus. «On nous a dit qu’on nous demandait des étudiants de première année en janvier pour un célibataire blanc. Mais pour un vrai célibataire, nous n’aurons pas de laissez-passer”, ont déclaré les lycéens. Ceux qui n’ont pas réussi les cours du CNED (Centre national d’enseignement à distance) ont décidé d’acheter des livres et de travailler sur leurs fonds propres. Seul.

Lire Aussi :  La taille du marché des services d’application gérés en 2022 devrait augmenter à un TCAC positif

Le poste a été pourvu jeudi

Force est de constater que leurs familles ont alerté le presbytère de la situation et sont montées au créneau. “Nous comprenons parfaitement la nécessité de remplacer un enseignant absent et tout est mis en oeuvre pour trouver une solution au plus vite”, avait-il déclaré début octobre. Rien n’a bougé jusqu’à cette semaine.

Parents et élèves ont été alertés lundi 14 novembre qu’un « enseignant expérimenté, travailleur sanitaire et social » se rendrait au lycée ce jeudi 17 novembre. Bonnes nouvelles. Reste que “ce remplacement arrive trop tard”, lâchent les lycéens.

Lire Aussi :  Call of Duty Modern Warfare 2 : ce changement ne passe pas, les fans protestent et regrettent déjà les anciens jeux

“Jamais eu une expérience comme celle-ci”

“La tâche de ce nouveau professeur, qui travaille avec nous depuis trois ans, nous facilite la tâche”, explique le directeur de l’école Michel Fave. Nous savons que cela fonctionne. » Et plus loin : « Je n’ai jamais rien vécu de tel dans ma carrière : le vivier de remplaçants était vide. Nous avons activé tous les réseaux : Pôle Emploi, universités, etc. Désormais, Michel Fave l’assure : tout sera fait pour rattraper les élèves.



Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button