Championnats de France de surf 2022 : ce qu’il faut retenir

Après deux deuxièmes places, en 2015 à Biarritz et en 2018 à Hossegor, Charly Quivront est finalement monté sur la plus haute marche du podium national en s’imposant sur la Grande Plage. Chez les femmes, Maud Le Car a décroché un deuxième titre plus tard en 2018. Pour les Royannais comme pour les Antillais, ces titres représentent une belle lueur d’espoir dans une saison jusqu’ici encore bien morne sur les circuits professionnels de la WSL.

Lire Aussi :  plusieurs milliers de personnes dans le cortège

Dans la catégorie des jeunes, la jeune couronne est allée pour la première fois au Biarrot Nicolas Paulet, deuxième en Vendée l’an dernier et couronné cette fois à domicile après avoir pulvérisé il y a quelques mois son record auparavant dans le circuit professionnel de cette catégorie. Chez les filles, Nahia Milhau a récidivé après avoir remporté Les Sables-d’Olonne en 2021 et encore en serrant devant la star montante du surf tricolore Aelan Vaast.

Lire Aussi :  Homme retranché rue Bordenave d’Abère à Pau : le RAID a débuté son intervention

Après la finale de l’an dernier, Lilya Ambert a cette fois mis la main sur le titre cadet. Le plus populaire parmi les garçons, Inigo Madina l’est devenu encore plus après avoir obtenu 10/10 en demi-finale. Mais le champion du monde ISA de la catégorie a finalement dû se contenter de la 2e place derrière le Breton Gabriel Abiven, qui a remporté son premier titre à “France”.

Lire Aussi :  Séance surchauffée à l'Assemblée : "Tu vas la fermer ! " lance un député sur la question des soignants non vaccinés

En un mot, le prodige de 11 ans Tya Zebrowski, qui frôlait le titre en… open, a dominé, comme le Landais Aaron Bacon chez les garçons.

Tya Zebrowski.


Tya Zebrowski.

FFSurf / We Creative

Longboard

A la Côte des Basques, Alice Lemoigne et Édouard Delpero visaient tous deux un 7e titre national.Des ambitions gratifiées par l’insatiable Réunionnaise, mais pas pour les Marseillais et Biarrots d’adoption, ont vite été écartées du tableau masculin. Et enfin Martin Coret, de retour en compétition et désormais licencié à… la Côte des Basques, qui a décroché son premier titre open, neuf ans après avoir gagné en tant qu’étudiant.

Chez les juniors, précisément, Vendée Cannelle Lebreton a pris sa revanche sur Macy Machado, qui l’avait battue l’an dernier chez elle aux Sables-d’Olonne. Le premier titre chez les garçons pour le basque Raony Portilla.

Alice Lemoigne.


Alice Lemoigne.

FFSurf / We Creative

planche de genou

Dans “sa” vague Grande Plage, Jérôme Blanco ambitionne d’égaler le record de neuf titres de Philippe Alonso. Hélas, l’inoxydable 50e biarrot devra encore patienter au moins un an, l’entraîneur du Biarritz Sauvetage Côtier Jonathan Despergers remportant la couronne 2022.

Jonathan Despergers.


Jonathan Despergers.

FFSurf / We Creative

Surf parallèle

Parmi les grosses surprises de ce 58e championnat de France : le sacre parallèle du duo Paul Duvignau et Ophélie Fargetas, qui ont renversé les maîtres du sport, Rico Leroy et Sarah Burel, champions français ennemis… 13 fois !

Paul Duvignau et Ophélie Fargetas.


Paul Duvignau et Ophélie Fargetas.

FFSurf / We Creative

Planche à voile

Chez les hommes, Ethan Capdeville a confirmé son titre de l’an dernier avec une victoire sur la Grande Plage après plus de deux heures d’interruption de la finale à cause d’une tempête. Chez les femmes, l’Arcachonnaise Mathie Goujon a réussi à prendre le meilleur en finale face à deux anciennes championnes de France, Christelle Giust et Lisa Labadie.

Le titre junior revient chez les garçons au souverain Timeo Zaninotto, qui a poursuivi son raid après la victoire minime en 2018 et le cadet l’an dernier, et chez les filles à Mathilde Coudeyrat, qui a confirmé son titre l’an dernier. Le Réunionnais Milo Lautier a remporté l’équipe des cadets trois ans après avoir remporté le titre minime. Enfin, après sa 2e place l’an dernier, c’est cette fois Louka Zaninotto qui fait la une des journaux.

Mathie Goujon.


Mathie Goujon.

FFSurf / We Creative

s’agenouiller

Dans cette variante du sport de la planche à voile, qui oblige les riders à se déplacer à genoux avec un flipper devant la planche, Martin Mouradian reste le maître avec… son 12ème titre national, tout compte fait !

Martin Mouradian.


Martin Mouradian.

FFSurf / We Creative

Planche à voile

“A domicile”, Nathan Lehoux a battu deux hommes dans l’épreuve masculine après le titre remporté l’an dernier aux Sables-d’Olonne tandis que la Biarrote Élodie Meyer a renversé la championne de France en titre Christelle Giust. Le joueur basque Charles Valet livre le titre avec espoir.

Nathan Lehoux.


Nathan Lehoux.

FFSurf / We Creative

Para Surf & Para Surf Adapté

Les parasurfeurs n’ont pas manqué d’enflammer la Grande Plage, avec 11 titres en jeu. A l’honneur les champions de France 2022 sont : Rodolphe Arrieguy dans l’open surf stand 1 ; Philippe Naud, qui remporte son 4e titre en planche de surf open 2 standing ; Laurie Phipps dans la tribune para surf 2 dames; Éric Dargent, qui a retrouvé la 3e place du titre open windsurf après une absence l’an dernier ; Xavier Vaupre en surf pose 1 ouverture ; Thierry Corbalan dans le match d’ouverture 2 ; Eliot Fournier dans l’espoir de s’adapter au para surf ; Pierre Milhau est invulnérable en para-surf adapté depuis plus de 18 ans ; Thomas Da Silva dans l’image de surf 1 ; Pierrot Gagliano dans le film visuel surf 2; Maxime Cabanne en surf open-knee.

Éric Dargent.


Éric Dargent.

FFSurf / We Creative

Bilan comptable



Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button