Conseil de Paris : boycott des LR, taxe foncière assumée… revivez la première matinée de débats

13h00

La séance est suspendue

Patrick Bloche, Adjoint au Maire de la Ville annonce la levée de la séance. Les débats reprendront à 14h45. La présence des députés de l’Assemblée nationale à la réunion de cet après-midi n’a pas été confirmée.

12:47

“La droite critique ce qu’elle fait dans toutes les villes qu’elle dirige, mais en pire”

« L’aile droite ferait mieux de balayer devant elle. Car si la taxe foncière est portée à 20% à Paris, elle sera de 56% à Angers, 55% à Amiens, et 54% au Havre. Quel est le point commun entre toutes ces villes ? Ils sont dirigés par la droite”, a-t-il écrit sur Twitter.

12:17

Anne Hidalgo initie le boycott de LR

Alors que les premiers débats touchaient à leur fin, la maire de Paris a remercié “deux groupes opposés d’avoir participé au débat”, contrairement aux LR et à leur chef, Rachida Dati.

“Enfin merci de ne pas accepter les deux as à propos de nos débats ici au sein de ce conseil, même la politique de la chaise vide ne mène pas à grand-chose », a déclaré le président du Conseil.

12:12

La majorité a continué à montrer son soutien à la décision d’Anne Hidalgo

Maya Akkari, élue au XVIIIe siècle du groupe Paris en Communauté, suit la ligne tracée par le maire de Paris. “Avouons-le, nous ne recevons pas beaucoup d’aide du gouvernement actuel, qui est insolvable”, a-t-elle insisté. Elle a poursuivi : “Il n’a pas toujours prêté attention aux territoires et au lieu de les soutenir, il a cherché à les déstabiliser”, regrettant notamment d’avoir rejeté la proposition d’augmenter la taxe de séjour sur les palaces cinq étoiles de la capitale.

« Madame le Maire, nous avons choisi de lever les taxes foncières avec vous. Nous pouvions nous le permettre car le niveau était relativement bas » par rapport aux autres villes autonomes, se souvient-elle.

12:04

Les impôts fonciers au cœur du débat

Pour rappel, à travers ce tweet posté la semaine dernière, Anne Hidalgo a annoncé la hausse de la taxe foncière. “Nous n’avions pas le choix”, a-t-elle écrit.

Une augmentation de sept points du taux de la taxe foncière passera de 13,5 % à 20,5 %.

“Ce sont les Parisiens qui en paieront le prix”, a critiqué Rachida Dati en début de séance. Elle a déclaré à la mairie de Paris : « Nous refusons d’être complices du braquage des Parisiens que vous comptez toujours commettre.

11:41

Image de gourde LR boycottant

Agnès Evren, élue du 15e arrondissement, dénonce un “faux débat budgétaire”.

11:34

L’opposition appelle à une réforme budgétaire structurelle

“La ville a continué à dépenser de façon arbitraire, mais la qualité de vie des Parisiens ne s’est pas sensiblement améliorée”, a regretté le maire du 5e arrondissement. Florence Berthout (ancienne LR, élue Indépendante et Radicale) a à son tour critiqué le “déclin financier de la ville”.

« Avez-vous fait un plan pour réduire la frénésie des dépenses afin de briser cette spirale mortelle ? “. Elle déplore l’absence de réforme budgétaire structurelle.

11:25

Les communistes veulent « re-communautariser » une partie des agences missionnaires

Raphaëlle Primet, une élue communiste qui souhaite recourir le moins possible à la sous-traitance, insiste sur le fait qu’il faut les “reconquérir au profit des usagers et des agents”. “Il s’agit d’une affaire de propreté voire de nettoyage de nos locaux”, a-t-elle déclaré.

Elle rappelle que la Ville est l’un des premiers employeurs d’Ile-de-France, avec plus de 55 000 agents.

11:20

Les questions précaires des étudiants interviennent dans le débat

Face à un phénomène de plus en plus émergent dans les villes étudiantes, dont Paris, Nathalie Maquoi, élue écologiste, propose d’ici 2023 “une coordination des politiques publiques avec les autres acteurs” pour lutter contre la précarité étudiante”. Elle a demandé “l’allocation des moyens nécessaires” et d’aider les jeunes, qui ne connaissent pas forcément toutes les aides qui peuvent leur être allouées.

Concernant la précarité énergétique et en raison des « mises en garde sévères et nombreuses », les élus écologistes proposent « d’augmenter les aides de la ville », sans attendre la période de facture impayée.

11:00

Dépliant du groupe Changer Paris

Tous les élus de Paris Changeur (LR) continuent de pointer du doigt la politique budgétaire initiée par Anne Hidalgo. Sur Twitter, ils ont diffusé des images de tracts réitérant leur revendication et assurant que la dette de la Ville a augmenté “la dette est en hausse de 116 % depuis 2013”, en tenant compte des loyers de capitalisation.

Rudolph Granier, élu du 18e arrondissement, a écrit que son groupe « refusait d’assister à l’effusion de sang des Parisiens ». Aurélien Véron se souvient avoir « reçu le rapport [budgétaire] officiellement (brièvement) trop tard pour faire notre travail d’élus.

10:50

Hausse des taxes foncières : “le seul levier possible” assure Ian Brossat

L’invité de la matinée France Bleu Paris de ce mardi, Ian Brossat, a assuré que la hausse de la taxe foncière restait “le seul levier possible”. L’adjoint au maire en charge du logement a poursuivi : “la majorité des Parisiens (…) ne paient pas de taxe foncière car elle est payée par le propriétaire”, rappelant qu’il y a un tiers de propriétaires dans la capitale.

Lire Aussi :  L'Argentine loin devant la meute, la France en embuscade : Vos pronos pour : Vos pronostics pour la Coupe du monde 2022

Il assure que “c’est beaucoup plus faible à Paris que dans la grande majorité des villes de France”.

10:37

En revanche, la majorité a rejeté l’argument républicain

“Mme Dati peut aussi nous dire quels prix elle veut augmenter”, a poursuivi Rémi Féraud, élu PS du 10e arrondissement, évoquant les prix de la cantine. « Se contente-t-elle de répéter des éléments du langage macroniste ? “, il a continué.

Anne Hidalgo a poursuivi : « C’est maintenant à lui de le dire. Les sièges du groupe LR sont toujours vides.

10:29

Anne Hidalgo “l’a trahie jusqu’au bout”, a poursuivi Dati

“Ce qu’on dénonce depuis 2020 et bien avant, (…) c’est que la hâte du budget est en train de faire faillite à Paris”, rappelle-t-elle, et assure qu'”elle a trahi chaque mot.

10:22

Les centres ont également témoigné de leurs protestations

« La hausse de la taxe foncière vous permet d’équilibrer votre budget et de retrouver des marges de manœuvre », plaide Maud Gatel, présidente du groupe de modération au Conseil de Paris.

L’électeur regrette : « Dépenses incontrôlées, endettement massif, fausse comptabilité pour boucler son budget chaque année (…) pas d’autre choix » que d’augmenter les impôts, notamment la taxe foncière.

10:14

Anne Hidalgo termine son discours

“Je regrette qu’on n’ait pas pu présenter un autre projet, une autre voie”, a conclu la maire, rappelant l’absence des conseillers LR devant elle. Elle a été saluée par la majorité.

10:06

Certains propriétaires devraient être exonérés de cette taxe foncière

“Nous avons une renonciation à 100% pour les ménages vulnérables”, a-t-elle poursuivi, faisant spécifiquement référence aux personnes de plus de 75 ans ou à celles qui reçoivent une prestation d’invalidité pour adultes testée par le véhicule.

10:04

“Je ne pourrai pas tenir ce gage”, assume Hidalgo sur les taxes foncières

Anne Hidalgo s’en rend compte, elle s’est “engagée à ne pas augmenter les impôts des Parisiens”. “Je n’ai pas pu tenir cet engagement”, a-t-elle admis.

Elle a confirmé que la taxe foncière augmenterait de “7 points”, évoquant “un instrument de solidarité entre les Parisiens”. “Nous ne serions pas capables de vivre dans une ville où la température devrait atteindre 50 degrés”, a-t-elle souligné.

10:00

Anne Hidalgo justifie son projet de budget

« Nous faisons un choix : refuser de dégrader la qualité de nos services publics. “Fermer notre piscine”, “réduire le nombre de places en crèche”, “accueillir moins d’enfants dans notre PMI”, “augmenter le prix de la cantine”… Trop d’appareils que la mairie de Paris ne veut pas toucher.

09:52

170 millions d’euros prévus dans le budget 2023 pour les dépenses énergétiques

Anne Hidalgo évoque “une situation difficile pour toutes les communes”, “le gouvernement n’en a pas tenu compte”, citant logiquement le cas de Paris. Elle assure que les dépenses énergétiques représenteront 170 millions d’euros dans le budget 2023, soit 100 millions d’euros de plus qu’en 2021 pour Paris.

Lire Aussi :  la SNCF jugée coupable d'homicides et de blessures involontaires

09:47

Une situation “saine” assurée avec Anne Hidalgo

“Paris a la chance d’avoir une situation financière saine”, a répondu le maire de Paris. Immobilier, baisse du chômage, reprise du tourisme… Anne Hidalgo assure le bon cycle de la City, malgré les inquiétudes et les reproches de l’opposition.

09:46

Group Changer Paris (LR) quitte le conseil d’administration

Comme prévu, les délégués LR et leurs dirigeants ont quitté le Conseil de Paris. Ils ont annoncé la semaine dernière qu’ils ne voulaient pas participer à « ce débat sur le budget copieur ».

09:41

Rachida Dati critique le “mépris” d’Anne Hidalgo

Leader républicaine à l’Assemblée de Paris, Rachida Dati lance les débats et propose le règlement du conseil. Elle a souligné que le rapport d’orientation budgétaire aurait dû être connu « dans les deux mois précédant le vote du budget ». “Ce document aurait dû être envoyé avant le mercredi 2 novembre (…) Nous l’avons eu le lundi 7 novembre après-midi, jamais auparavant”, a assuré Rachida Dati. Et de poursuivre « Entre-temps (…) vous avez décidé, un peu gênant, par un tweet, d’augmenter les taxes foncières. Quel irrespect, quel irrespect ! “.

09:35

Une rue ou une place portera le nom de Nicole Catala

Plusieurs élus continuent de rendre hommage à l’ancienne ministre chiraquienne, dont Maud Gatel.

09:24

C’est au tour de Nicole Catala d’être honorée

Une nouvelle cérémonie commémorative et une nouvelle minute de silence ont eu lieu, cette fois à la mémoire de Nicole Catala, ancienne conseillère de Paris, élue du XIVe arrondissement, décédée le 19 octobre à l’âge de 86 ans.

09:20

Dédié à Patrick-Olivier Picourt, ancien député

La séance a débuté par un hommage à Patrick-Olivier Picourt, l’ancien adjoint au maire de Paris, décédé le 28 septembre à l’âge de 71 ans.

Anne Hidalgo évoque “un homme curieux, créatif” et présente ses condoléances à “sa famille, ses amis, ses proches”. Après une minute de silence, c’est au tour de Jack-Yves Bohot de dire : « Son attachement à Paris résonne encore entre les murs de ce pick-up.

09:12

Anne Hidalgo à la présidence de ce Conseil

La Maire de Paris vient de lancer la première journée du Conseil de Paris. La première partie de la matinée sera spécifiquement consacrée au rapport de la session d’octobre.

09:11

Bonjour !

Bienvenue dans le direct dédié au suivi des débats du premier jour du Conseil de Paris.

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button