Coupe du monde 2022 | Richarlison auteur d’un doublé face à la Serbie : Le Brésil aussi a son Giroud

C’est l’histoire d’un joueur pas comme les autres. Un attaquant dont le profil n’a rien à voir avec quelqu’un d’autre. Numéro neuf légèrement plus fort, légèrement moins agile, pas vraiment tricoté. Une chose qui ne fera jamais vraiment l’unanimité, justement parce que c’est ce que c’est et que ça ne changera pas. Buteur avant tout. Cette histoire ressemble beaucoup à celle d’un certain Olivier Giroud. Mais il appartient à Richardlison.

Le Brésilien devient progressivement l’un des favoris de Tite. Relativement grand (1,84 m) par rapport aux petits génies qui l’entourent (Neymar, Vinicius, Raphinha), solide – plus de 80 kg sur la balance – le joueur de Tottenham a longtemps été une énigme aux yeux du public. Car il n’est pas Pelé, ni Romario, ni Ronaldo, et l’absence d’attaquant de ce calibre a longtemps été considérée comme l’une des principales raisons de l’absence de la Seleção en Coupe du monde depuis 2002.

Mais le football a changé», a déclaré un joueur qui a récemment entretenu sa relation avec Olivier Giroud. Et en 2022, avoir un attaquant comme lui dans ses rangs est bel et bien un luxe. Y compris pour le Brésil. Richarlison l’a prouvé, ce jeudi soir, face à la Serbie (2- 0) lorsque Canarinha a participé à la Coupe du monde du Qatar.

Nous pensons que l’occasion se présentera enfin

Lire Aussi :  les Galactiques du Biarritz Olympique amateur à l’heure des comptes

Pourtant, pendant longtemps, il a trop regardé dans un onze bourré de technique et de vitesse. Il venait de rentrer au vestiaire, à la mi-temps, avec une dizaine de ballons touchés. Dont une bonne partie dos au but ou dans une situation évidemment impossible entre les trois golgoths des charnières serbes, à près de six mètres d’écart. “A la mi-temps, on en a parlé et on s’est dit que l’occasion finirait par venir et qu’il devrait la mettre au fond“, a soufflé Vinicius après la rencontre dans un discours rapporté par Globe.

L’Argentine peut-elle s’en remettre ?

Ils ont raison. Peu après l’heure de jeu, sur une nouvelle tentative de pénétration de Neymar, Vinicius a tenté sa chance. Inutile de dire qui a suivi, après le défilé des portiers serbes. 1-0. La situation est – enfin – bloquée. Libéré par cette ouverture du score mais aussi d’une marque étouffante après que la Serbie ait dû se retrouver, Richarlison a ensuite donné un nouveau visage à sa soirée. Sur un centre de Vinicius, l’ancien d’Everton a enchaîné contrôle du pied gauche et attaque en pivot acrobatique du pied droit pour doubler la mise. Belle. Peut-être aussi, de loin, le plus beau but de la compétition.

Je suis si heureux pour lui, ajouter la libération déterminante. Il travaille beaucoup, il est toujours prêt et il est là pour nous aider“Et il a de nouveau justifié sa présence, comme s’il le fallait, car il a marqué neuf buts lors de ses sept dernières apparitions sous le maillot de la Seleção.”Je peux invoquer six, sept ou neuf attaquesnts, ​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​ ​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​ […] Mais pour la finition, on prend Richarlison. Parce que c’est un très bon finisseur.” Et tant pis si cela laisse Roberto Firmino à la maison et Gabriel Jesus sur le banc.

Coupe du monde

Le Brésil regarde devant… parce que derrière c’est calme

HIER A 23H45

Coupe du monde

Neymar, leader de la scission

HIER A 23H44

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button