“De mes 15 à mes 17 ans, j’ai été manipulée, harcelée moralement et sexuellement”

La chanteuse et musicienne française Claire Pommet, alias Pomme, pose lors d'une séance photo le 3 février 2020.  (Photo de Martin Bureau/AFP) (Photo de Martin Bureau/AFP via Getty Images)

La chanteuse et musicienne française Claire Pommet, alias Pomme, pose lors d’une séance photo le 3 février 2020. (Photo de Martin Bureau/AFP) (Photo de Martin Bureau/AFP via Getty Images)

Tous les univers ont été touchés par le mouvement #MeToo et la musique ne fait pas exception. Apple, invité du plateau de la Star Academy ce samedi 5 novembre, fait partie de ceux qui ont condamné les violences. Des mots durs, mais nécessaires pour éviter que ce genre d’action ne se reproduise.

De Cour de Pirate à Barbara Pravi, de nombreux artistes ont été confrontés à ces dilemmes moraux et sexuels dans le monde de la musique. Le milieu du show business est particulièrement pointé du doigt depuis le début du mouvement #MeToo, sans doute parce qu’il a été très médiatisé. Mais pour les personnes concernées, il est toujours difficile de s’exprimer sur de tels sujets.

vidéo La chanteuse Apple explique d’où vient son surnom

Lettre ouverte amusante de POME

En 2021, c’est par écrit que le jeune chanteur Apple a décidé de raconter son histoire. Il faut dire que la jeune femme était encore mineure à l’époque des faits, comme elle l’expliquait dans une lettre ouverte publiée juste avant les “Victoires de la Musique” dans les colonnes de Mediapart, et dans laquelle elle décrivait son “arrivée”. décrit L’industrie de la musique comme “tragique” “De mes 15 à mes 17 ans, j’ai été agressé, harcelé moralement et sexuellement, évidemment pas au courant à l’époque. J’étais l’objet de quelqu’un, façonné selon ses fantasmes et ses aberrations psychologiques”, écrit-elle.

Lire Aussi :  Erwin Blumenfeld au-delà de la mode

La violence qui est passée par le manque de choix à plusieurs niveaux, les critiques, les insultes… bref, les choses qui rappellent à Britney Spears ce qu’elle a pu subir durant son éducation : “Je n’ai rien choisi dans la vie (comportement, fréquentations), mon apparence (habillement, maquillage, épilation), ou la direction artistique de mon propre nouveau projet musical à l’époque.”

Elle veut parler pour que le silence ne règne plus

Aujourd’hui, Apple en est conscient : « J’ai été manipulé au point de perdre totalement confiance en moi, la foi était à son paroxysme à cet âge-là. » Adulte de 30 ans face à un ado de 16 ans et réussi de la briser, de lui faire croire qu’elle était le problème, en la sexualisant, en l’humiliant, en la contrôlant, en marchant à pieds joints sur l’épave d’une maîtrise de soi détruite, jamais plus de nouvelles à donner.

Lire Aussi :  Les livres, stars du jeu vidéo

Son passage à la “Star Academy”, aux côtés de jeunes acteurs qui s’apprêtent à faire leurs débuts dans le monde du show business, est tout sauf modeste. Il devrait être en mesure de les conseiller afin qu’ils ne tombent pas dans le piège qu’il leur a fait par le passé. “Où je suis, j’ai décidé de dire les choses. De ne plus laisser la peur régner, la peur de quoi, je ne sais même pas”, a-t-il déclaré à MediaPart. Un acte essentiel pour rendre l’environnement du spectacle plus sûr pour les femmes et les jeunes artistes en général.

Récemment, c’est d’ailleurs dans une nouvelle lettre écrite à l’adolescent qu’il était qu’Apple revenait sur cette période difficile : “Si je pouvais, je prendrais un instant, un très court instant, dès l’année où tu étais plus jeune, Envie d’embrasser un corps brisé. 2014-2015, parce que tu ne t’en rends pas compte, mais tu es complètement brisé et tu prétends que tu peux y faire face seul, tu ne comprends même pas ce qui ne va pas. Toujours vouloir croire que tu n’as pas besoin n’importe qui”, regrette-t-elle avant de préciser : “Mais maintenant, j’apprends à me respecter, ce que mon corps et ma tête peuvent faire. , apprendre à accepter ses limites, j’essaie quand même. Le perfectionnisme qui te détruisait vit toujours quelque part dans mon estomac, mais je sais comment lui dire de se calmer. C’est de fermer sa grande gueule et de dormir quand j’en ai marre. Une belle avancée, même si elle avoue se sentir “touchée par le sexisme, le racisme, les inégalités et les discriminations”., Tout ce qui va mal en 2022.” Preuve que la bataille n’est pas encore terminée.

Lire Aussi :  Magalie Vaé victime de propos honteux dans TPMP : elle brise le silence en vidéo, sa réponse parfaite

Lisez aussi ceci

>> Après le mouvement #MusicToo, Cœur de Pirate rachète son propre label

>> Fleur Benguigui, Cour de Pirate, Barbara Pravi… les chanteurs sortent du silence pour #MusicToo

>> Le chanteur Apple a écrit une lettre à cet adolescent

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button