Économie | Retraites : le gouvernement veut aller “au-delà de 1 100 euros” minimum pour les carrières complètes

Par La Provence (avec AFP)

“Le gouvernement compte.”Aller au-delà de 1 100 euros“de la”Pension minimum pour carrière complète“, la promesse de la campagne présidentielle républicaine, qu’elle apportera”Environ 85 % du salaire minimum net», a annoncé lundi soir le ministre du Travail Olivier Dussopt dans un entretien aux Echos.

Compte tenu de l’inflation et de la révision du Smic, nous envisageons d’aller au-delà de 1 100 euros, (…) environ 85% du Smic net“, soit 1 130 euros aujourd’hui, précise Olivier Dussopt.

Il s’agit de faire”Un écart suffisant entre le minimum vieillesse (953 euros pour un particulier aujourd’hui) et le minimum retraite, pour la valeur du travail», poursuit le ministre, précisant que «Environ 25% des nouveaux retraités – et principalement des femmes – sont autorisés à avoir des pensions plus élevées“.

Au jour de l’ouverture du second tour de concertation sur la réforme des retraites, Olivier Dussopt a également détaillé les régimes spécifiques qui seront concernés par les réformes, citant «Les industries électriques et gazières, la RATP ou encore la Banque de France“.

Pour ces programmes, le gouvernement.Soutenir les droits acquis dans le modèle SNCF, qui bloquait l’accès au régime spécial pour les nouveaux agents“.

Il ne doute pas que “La question du système du Conseil national et du Sénat sera résolue dans le cadre du retrait parlementaire“, mais il comprend certains régimes, comme les marins ou les danseurs de l’Opéra de Paris et de la Comédie française.

Interrogé sur une éventuelle modification de l’âge à partir duquel passer à la retraite progressive (60 ans), le ministre a relevé que «Quand on change l’âge des droits d’ouverture, c’est logique que le niveau ait tellement changé“.

Cette logique peut s’appliquer notamment dans le système de carrière longue, qui permet de prendre une retraite anticipée alors qu’on a déjà commencé à travailler (avant l’âge de 20 ans : ndlr).

Toutefois, le ministre voit deux exceptions : le gouvernement ne veut pas “Modifier l’âge auquel la réduction est supprimée, qui est de 67 ans“non”Modifier les limites d’âge permettant la retraite à taux plein pour les assurés invalides ou inaptes à 62 ans et pour les travailleurs handicapés à 55 ans“.

Invité à marquer les économies réalisées, Oliver Dussopt a répondu que «Un euro d’aide aux retraites ne financera que les retraites“Mais en encourageant l’embauche des seniors, la réforme pourrait aussi générer plus d’impôts et de recettes de la Sécurité sociale pour les autres branches de la Sécurité sociale.

Source

Lire Aussi :  voici les lignes de la version de série !

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button