En bref : Super Pixel Boy, Dracula et Lobbytomie

Se reconnecter Super Pixel Boy, Dracula et Lobbitotomie.

Super-Pixel-Boy-Comics-Critiquegarçon super pixel. La trentaine et le début de la quarantaine devraient être particulièrement sensibles garçon super pixel. Et pour cause : le scénariste Loic Clément et le dessinateur Boris Aina, à l’humour parfois caustique, sont une odyssée rétrospective vers la fin des années 1980, quand les jeux vidéo déferlaient en masse sur les foyers européens. Le jeu, comme des titres comme ceux de Nintendo, n’est pas surprenant pour la célèbre NES Salamandre de la force vitale, tortues héroïnes mutantes adolescentesSuper Mario Bros. est le sujet d’émotions pleines de passion et de nostalgie. Et Loïc Clément rappelle que la dernière ville a révolutionné le genre en introduisant le level design et en proposant du scrolling horizontal, des passages secrets ou encore des boss de fin de niveau. Au milieu des jeux Homme chauve-sourisTétris, certaines frustrations entre les bornes d’arcade et la Game Boy restent douloureuses. Ça va arriver Chevaliers du Zodiaqueune animation qui a captivé des générations de jeunes publics mais qui manque de tout dans la version jeu vidéo : inspiration, animation, dynamisme… Le protagoniste de cet album, le jeune Pixel, est un garçon auquel tout le monde peut s’identifier : un amant transpercé, secret et maladroit , un opportuniste qui choisit ses amis en fonction de sa collection de jeux, l’enfant et la mère du père lointain qui l’a initié à la culture, le gamer ancré dans l’écran, les personnages pixel venus réaliser son rêve… le retour en enfance permis par lui ne serait pas complet sans ces habiles allusions Dragon Ball Z, GoldorakGuerres des étoiles. Il aurait également été perdu dans la plongée sans l’application soignée mais très pertinente du Pixel Art. Le livre entier est consommé sans dimensions.

Lire Aussi :  Un mois après son changement de nom, Square Enix Montreal (Hitman, Lara Croft) ferme ses portes et va travailler sur un jeu Xbox

garçon super pixelLoïc Clément et Boris Aina
Delcourt, novembre 2022, page 104

dracula-revue-bdDracula. Adoptant les canons dramatiques du roman épistolaire de Bram Stoker, Bruno Enna et Fabio Cheloni transfèrent l’histoire du comte Dracula dans l’univers a priori contradictoire de Mickey. L’album, qui sera publié chez Glénat, est savamment ficelé, tournant entre autres Jonathan Harker, un jeune notaire, ou le docteur Abraham Van Helsing. “Oui! » à la moindre occasion. L’histoire, libérée des dimensions érotiques ou épidémiologiques, convient à un jeune public : les dents portées autour du cou des victimes de vampires, par exemple, deviennent des dents barbouillées sur les oreilles, et l’obscurité impénétrable enveloppe l’œuvre de l’écrivain irlandais. lui-même passé par l’humour glacé et bon enfant. Ce dernier est évident lorsque Minnie (Minnina) exprime sa jalousie des “réalisations” de son amie Clara-Lucilla ou de la betterave qui contamine au propre comme au figuré la proie de Dracula. Cette Dracula reconfiguré, finalement caractérisé par un cercle de personnages grotesques, des traits arrondis et joyeusement peints, et – notons-le – un schéma narratif fidèle à son modèle. De quoi plaire aux plus jeunes tout en les initiant à la littérature classique.

Lire Aussi :  Black Friday : le PC fixe gamer avec RTX 3060 à 699€ avec Windows 11, c'est du jamais vu !

DraculaBram Stoker, Bruno Enna et Fabio Celoni
Glenath, octobre 2022, page 80

Voir également

Tout-Truffaut-livre-Anne-Gillain-23 films-pour-comprendre-l-homme-et-la-critique-du-realisateur-

Lobbitotomie - comment les lobbies empoisonnent nos vies et l'idée de démocratieLobbitotomie. Journaliste Le monde, Stéphane Horel est reconnu comme l’un des meilleurs experts français des conflits d’intérêts et du lobbying. Les éditions La Découverte ont la bonne idée de publier aujourd’hui en format poche son intéressant essai intitulé. Lobbitotomie, et complété par une postface inédite. Dans ce dernier, il se concentre sur les industries du tabac, de la chimie, du sucre et du pétrole et sur la manière dont elles utilisent leur influence pour créer une “usine de doute”. Parce que les questions scientifiques sont complexes, de nombreux intermédiaires déclarent fournir des informations impartiales aux élus, créant de multiples faits alternatifs qui permettent à leurs sponsors de bénéficier de positions favorables et de décisions politiques favorables. Plus insidieuses encore sont les contradictions souvent créées de toutes pièces, comme les publications scientifiques, ainsi que ces entreprises qui cherchent à exploiter la passivité des régulateurs gouvernementaux. Au terme de l’enquête River and Breathless, Stephan Horel revient sur Edward Bernays et John Hill, les relie à Monsanto, Philip Morris ou Exxon et expose tout ce qui peut contrôler l’actualité des lobbyistes, leur incertitude et leur utilisation. accord public-privé. Enfin, pour en venir à la question : et, finalement, toute démocratie est-elle ainsi perdue ?

Lire Aussi :  Inondation à Kinshasa: Bélise Okonda, la Responsable de la communication du Gouverneur fait une mise au point - RDC - RDC - Bélise OKONDA, Gentiny Ngobila Mbaka, Gouverneur de la Ville de Kinshasa

LobbitotomieStéphan Horel
Découverte, octobre 2022, 430 pages



Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button