enquête ouverte pour détournement de fonds publics

L’enquête du PNF fait suite à un article de journal canard enchaîné le 15 novembre, soupçonné que l’ex-mari de l’épouse du candidat républicain à la présidence occupait simultanément des emplois.

Une enquête préliminaire a été ouverte, notamment pour détournement de fonds publics, à la suite de la publication d’articles selon lesquels l’ex-épouse d’Éric Ciotti cumulerait un certain nombre d’ouvrages au Conseil, à Nice et au Ministère, a souligné ce Mardi 22 novembre, le Parquet national financier (PNF), a confirmé l’information de BFMTV. Cette enquête, également ouverte pour abus de confiance et recel de ces délits »,aux fins de vérifier la validité des éléments publiés dans la presse», a précisé cette source.

Lors de sa conférence de presse hebdomadaire, le patron des délégués LR Olivier Marleix a dénoncé une «autorité spécialepour sa fête et unDeux poids, deux mesures“. “Le PNF s’invite au calendrier électoraldes républicains etça ne m’étonne plus‘, il a fait ses débuts devant la presse, tandis qu’Éric Ciotti est sans doute le favori pour la présidence du parti.

Lire Aussi :  les militants placent Marine Tondelier en tête et boudent le duel Jadot-Rousseau

L’histoire de trois métiers

Dans son édition du mercredi 16 novembre, Les canards sont enchaînés a affirmé que l’ex-épouse du candidat républicain à la présidentielle, Caroline Magne, avait cumulé divers emplois chez la députée ou chez des alliés politiques. “Éric Ciotti fait travailler la mère de ses enfants dans des conditions pénélopesques : elle exerce trois métiers à la fois“Écrit canard enchaîné, une référence à l’épouse de François Fillon, soupçonnée d’avoir un travail fictif. “Ciotti a aussi sa Pénélope», peut-on encore lire.

Lire Aussi :  Crosscall veut lancer des smartphones "made in France" à partir de 2024

Caroline Magne sera l’attachée de presse de Christian Estrosi. En 2007, elle devient attachée parlementaire d’Éric Ciotti lors de son élection à l’Assemblée nationale, en plus de son travail au Conseil des ministères des Alpes-Maritimes, où elle “développer leurs compétenceslorsque son mari est devenu président en 2008.

collaborateur du congrès

Selon l’article, Caroline Magne serait également devenue adjointe au maire de Nice avant de rejoindre le comité directeur de la communauté urbaine, exerçant ces responsabilités jusqu’en 2011. Au Conseil, le contrat d’elle s’est terminé en 2016 mais elle aussi, de 2014 à 2016, exercé des responsabilités dans la commune de La Colle-sur-Loup, et exercé une fonction dans le diocèse de Nice de 2012 à 2014, suivent lacanard enchaîné.

Lire Aussi :  Au procès de l’attentat de Nice, tentative d’épuisement d’un « monstre »

Après la publication de cet article, le vice-président, candidat de son parti à la présidence, s’est dit “attaque de base“et a expliqué qu’il avait embauché Caroline Magne comme collaboratrice parlementaire”temps très partiel” et “le strict respect des lois et règlements“.


VOIR PLUS – Ocean Viking : Eric Ciotti a qualifié Macron de “lâche et impuissant”

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button