Formule 1 – Max Verstappen (Red Bull) torpille (encore) la course sprint, qui va changer de règle en 2023

Max Verstappen n’a pas changé d’avis. Selon lui, la course “sprint” est une hérésie que la Formule 1 n’a pas besoin de continuer à développer en renforçant son offre à un public nouveau, jeune et de format court.

L’an dernier, les organisateurs du championnat du monde avaient organisé samedi trois courses de 30 minutes, des courses aux intérêts sportifs contestés, souvent très décevantes et aux résultats différents de l’enjeu réel. C’est ce dont s’est souvenu le double champion du monde vendredi, avant les premiers essais libres du Grand Prix de Sao Paulo, suivis de la troisième et dernière course “sprint” de la saison.

Lire Aussi :  Rolex Paris Masters - Corentin Moutet : "Ceux qui me connaissent savent que je travaille très dur"

“Honnêtement, je ne suis pas un grand fan parce que je n’ai pas l’impression que nous courons vraiment.a déclaré le joueur néerlandais de Red Bull, mais de deux sprints cette saison, à Imola et Spielberg. Il y avait des points en jeu, c’est certain, mais nous savions aussi que nous ne pouvions prendre aucun risque car pendant la course nous avons vraiment marqué des points. Nous ne nous arrêtons pas aux stands et nous ne portons que des pneus qui couvriront toute la distance.

Rocquelin : “Quand il est arrivé chez Red Bull, Vettel était plus complet que Verstappen”

L’éligibilité double en 2023

“Peut-être que c’est un peu mieux de piloter cette voiture, mais dans l’ensemble, vous ne voyez pas trop de dépassements autres que des voitures qui ne sont pas à leur place. (NDLR : ça revient après coup). Donc je ne pense pas que ce soit très drôle”a-t-il conclu en affirmant que cela motive tout le monde “jouer en toute sécurité”.

Les critiques des pilotes ont doublé cette saison face à des résultats mondiaux très mitigés pour le format et la Formule 1 s’apprête à vérifier sa copie. En 2023, saison qui comptera six « sprints », les résultats des mini-courses de samedi ne serviront plus de base pour déterminer la grille de départ. Ce sont les résultats des qualifications de vendredi qui se répéteront encore dimanche.

Une autre préoccupation pour les pilotes qui ont abandonné samedi était la double pénalité, car ils ont perdu leur avantage de position sur la grille acquis lors des qualifications et ont dû attaquer le Grand Prix en queue de peloton.

N°1-bis plus que n°2 : Comment Russell a pris le relais chez Mercedes

Grand Prix du Mexique

Bonus-Malus : le parcours de Verstappen, les erreurs de Mercedes, l’ascension de McLaren

31/10/2022 à 00:25

Grand Prix du Mexique

“Ce n’est pas la bonne stratégie de pneus” : les ratés de Mercedes

30/10/2022 à 23:16

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button