Futnet : Guillaume Ortis et l’équipe de France de double sur le toit du monde

L’entraîneur de l’équipe nationale Sétois a vu son équipe réaliser un exploit sans précédent.

Le champion du monde. Fini le temps où Guillaume Ortis créait le FC Sète 34 Tennis ballon, où il découvrait que ce sport pouvait aussi se pratiquer à haut niveau.

Lire Aussi :  Natation - Championnats de France petit bassin : Pauline Mahieu reine du 100 m dos, Analia Pigrée sa dauphine

Planètes alignées

Après avoir participé, au niveau national en tant que joueur, à l’essor de ce qu’on appelle aujourd’hui le Futnet, le sélectionneur national Sétois a mis pendant dix ans la France sur la carte du monde. En général. Et devant des nations qui n’ont pas l’habitude de partager leurs règnes. “Pendant tant d’années que nous avons côtoyé les meilleurs du monde, nous y sommes enfin arrivés”, a-t-il déclaré à son retour au pays. “Nous avons vécu trois jours à 100%, ce qui est extraordinaire. Toutes les planètes sont alignées.”

Lire Aussi :  En France, tous les cinq jours, un enfant est tué par l'un de ses parents, alerte l'Unicef

Les yeux rivés au titre.

Les yeux rivés au titre.
Bruno Anquetil

Les plus importants d’entre eux se sont tous retrouvés à Prague (République tchèque) début octobre.L’équipe de France, qui a remporté une médaille d’argent en simple en 2008 et une médaille de bronze à trois reprises en 2016, n’est jamais montée sur le podium mondial. dans l’épreuve de double.

Au pays des balles de tennis

Un entraîneur à pleines mains.

Un entraîneur à pleines mains.
Bruno Anquetil

Les Bleus ont donc commencé par la plus haute marche. “C’était une belle performance. La pression était grande, avec les caméras de télévision et le public dans ce cadre magnifique qu’est l’O2 University. Il ne faut pas oublier que ce sont des sportifs de haut niveau, mais nous sommes des amateurs. Nous n’avons jamais battu les Slovaques et là on les a battus en poule et en finale. Ça fait 100 ans qu’on joue au rugby sur la planète, ça a commencé. en 1922 en République tchèque. Et nous, à l’occasion de notre centenaire, on a gagné contre nos équipe préférée, au pays des balles de tennis…”

Le champion du monde.

Le champion du monde.
Bruno Anquetil

Aux côtés du vice-capitaine Jimmy Libert, Guillaume Ortis va donc écrire la plus belle page du football français, désormais porté par la FFF. « Pour marquer ce doublé, on a pris trois joueurs (ndlr : Jérémy Caramelle, William Rambaud et Vincent Voisinot) de trois clubs différents. Et la sauce est tombée. Puis, dans un match, tout peut arriver… » Et ça s’est passé. Le Français Guillaume Ortis est champion du monde.

Les Bleus ont également remporté le bronze dans le triplé.
Jérémy Caramelle a été élu meilleur joueur du tournoi, toutes catégories confondues.

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button