Guerre en Ukraine. Kherson sous les obus, menace de l’hiver… Le point sur la nuit

Ce 272e jour du conflit en Ukraine est intervenu au lendemain de la découverte de plusieurs sites que les militaires russes auraient utilisés pour la torture à Kherson, dans le sud du pays.

Point le lundi 21.11.2022.

L’attaque russe a également fait un mort et trois blessés à Kherson, selon le chef adjoint de la présidence Kirill Timochenko, qui n’a pas fourni plus de détails.

Kyiv accuse Moscou de crimes de guerre

Le bureau du procureur général d’Ukraine a annoncé qu’il avait trouvé quatre “lieux de torture” utilisé par les Russes à Kherson avant leur retrait forcé de la zone il y a dix jours.

“A Kherson, les procureurs continuent d’identifier les crimes russes : des sites de torture ont été établis dans quatre bâtiments”a déclaré le bureau du procureur ukrainien sur Telegram.

Selon le bureau du procureur, les enquêteurs ukrainiens se sont rendus “quatre” bâtiments dont “centres de détention provisoire” avant la guerre “où les occupants ont illégalement détenu des personnes et les ont brutalement torturés lorsqu’ils ont pris la ville”.

“Des morceaux de bâtons de caoutchouc, une raquette en bois, un engin avec lequel les occupants utilisaient pour tuer des civils avec du courant électrique, une ampoule à incandescence et des balles ont été saisis (…)”a ajouté la même source, dix jours après que l’armée ukrainienne a repris Kherson après une contre-offensive de deux mois.

Lire Aussi :  Le volontariat solidaire international, qu’est-ce que c’est ?

“Maintenir la sûreté et la sécurité” Zaporozhye

Après un tir d’origine inconnue tombé dimanche sur la centrale nucléaire de Zaporizhzhya, le président français Emmanuel Macron et le président ukrainien Volodymyr Zelensky ont insisté lundi lors d’une conversation téléphonique “la nécessité absolue de maintenir la sûreté et la sécurité” site Internet.

Selon la présidence française, M. Macron “a exprimé sa profonde inquiétude” En ce qui concerne “nouveaux coups vers le centre” en Ukraine, que Moscou et Kyiv s’accusent mutuellement de bombarder.

Il en a déjà discuté avec le directeur général de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA), Rafael Grossi, qui a condamné les frappes. “entièrement pensé, ciblé”.

Alerte de l’OMS à l’arrivée de l’hiver

À Kyiv, le directeur régional de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) pour l’Europe, Hans Kluge, a également averti que l’hiver menacerait la vie de millions d’Ukrainiens, après une série d’attaques russes dévastatrices contre les infrastructures énergétiques du pays.

Lire Aussi :  Avec Xi Jinping, la ″poutinisation″ du pouvoir en Chine | International | DW

“Cet hiver menacera la vie de millions de personnes en Ukraine”dit M. Clubs. “Pour faire simple, cet hiver sera une question de survie”. Dommages aux infrastructures énergétiques ukrainiennes “ils ont déjà un effet dévastateur sur le système de santé et la santé de la population”il ajouta.

Dans ce contexte, la vice-première ministre et ministre chargée de la réintégration des territoires temporairement occupés en Ukraine, Irina Vereshchuk, a appelé la population de Kherson à “évacuation pour l’hiver vers des régions plus sûres du pays”surtout les femmes, les enfants et les personnes âgées.

Le FMI accordera un prêt à la Macédoine du Nord

Dans un communiqué lundi soir, le Fonds monétaire international (FMI) a annoncé avoir approuvé un financement de 530 millions d’euros à la Macédoine du Nord pour aider le pays à se remettre des conséquences de la pandémie puis de la guerre en Ukraine.

Cet accord, qui fait partie de la ligne de liquidité de précaution (PLL) du Fonds, prévoit plusieurs décaissements sur une période de deux ans, qui dépendra de l’application des conditions convenues entre le FMI et le gouvernement macédonien.

Lire Aussi :  Les États-Unis s'inquiètent du développement rapide de l'arsenal nucléaire chinois

Le fonds déboursera déjà 110 millions d’euros (soit 84,18 millions de droits de tirage spéciaux, ou DTS, l’unité de compte du FMI basée sur un panier de cinq grandes devises internationales).

L’institution explique ce prêt avec “détérioration des prévisions après l’invasion de l’Ukraine par la Russie et une augmentation très importante des prix des matières premières” alors que le pays se remet à peine du choc causé par la pandémie.

L’opposant biélorusse réclame des sanctions supplémentaires contre Minsk

La dissidente biélorusse en exil Svetlana Tikhanovskaïa a appelé le Canada lundi soir à punir plusieurs responsables pro-Kremlin dans son pays, dont l’existence, selon elle, était désormais menacée.

“Je demanderai au Canada de s’exprimer et d’agir en faveur de notre indépendance”, a-t-elle déclaré aux journalistes à la veille d’une rencontre avec le Premier ministre canadien Justin Trudeau. L’opposant s’est inquiété d’un “Absorption de la Biélorussie par la Russie”quelques jours après la réunion des ministres des Affaires étrangères de l’Union européenne à Bruxelles.

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button