inquiète, l’Arcom (ex-CSA) demande des comptes à Twitter

L’agence a demandé à Twitter d’annoncer d’ici le 24 novembre que “des ressources humaines et technologiques” sont dédiées à la lutte contre la désinformation.

Evoquer la situation sur TwitterUne profonde inquiétudeChez Arcom (ex-CSA). Le régulateur français a envoyé une lettre vendredi, il a été informé FigaroAu siège européen du réseau social. Depuis son acquisition par Elon Musk fin octobre, Twitter a réduit ses effectifs mondiaux de 7 500 à seulement 2 500 employés. Le nombre de prestataires a été réduit de 75% à la demande du nouvel actionnaire. Un volume inconnu de ces sous-traitants a travaillé sur la modération quotidienne de la plateforme.

Lire Aussi :  Chèque énergie : voici comment connaître la somme que vous allez toucher en novembre !

Arkom tient à exprimer sa profonde inquiétude quant aux conséquences directes de telles décisions sur la capacité de Twitter à maintenir un environnement sûr pour les utilisateurs de ses services.“, écrit l’organisateur. “Twitter est l’une des plateformes les plus utilisées en France. En tant que tel, il soulève des questions systémiques concernant l’intégrité des débats démocratiques et la sécurité publique.»

Lire Aussi :  Du vin, du chemin, la culture s’invite à Estaing

Twitter est réglementé par Arkham en vertu de la loi de 2018 sur la protection des données en ligne. Le réseau social a un devoir de coopération et de transparence quant aux moyens de médiation. C’est pourquoi les autorités ont demandé au réseau social de “Confirmation“Jeudi, le 24 novembre c’est-à-dire”Capacité à répondre aux obligations imposées par la loi“Et dis-lui”Des moyens humains et technologiques sont dédiés au respect de ces obligationsSurtout dAssurer efficacement la modération des contenus et pratiques illicites“tout dedans”Garantit la liberté d’expression.»

Lire Aussi :  Twitter va débuter les licenciements vendredi, 50% des employés concernés

voir également – Damien Weil a démissionné de son poste de PDG français de Twitter

Conformité à la loi sur les services numériques

Plus largement, Arkom veut savoir si Twitter sera de la partie.Mettre en œuvre pleinement et intégralement la loi sur les services numériques“. Cet acte européen, entré en vigueur la semaine dernière, impose des outils et des obligations de transparence aux plateformes numériques, notamment dans la modération des contenus dans toutes les langues de l’Union européenne.

Les services en ligne les plus importants seront conformes à la réglementation bruxelloise d’ici cet été. S’ils ne s’y conforment pas, ils risquent des amendes pouvant aller jusqu’à 6 % de leur chiffre d’affaires annuel mondial.

Les régulateurs européens ont perdu leurs connexions sur Twitter. Le chef du bureau de représentation du réseau social à Bruxelles a été licencié il y a dix jours. Dimanche, le directeur général de Twitter France a annoncé son départ. Les bureaux irlandais, qui sont le siège des opérations de Twitter en Europe, mais les services intermédiaires pour l’Occident, perdront la moitié de leurs employés.

voir également – Twitter : la direction s’engage à licencier la moitié de ses effectifs

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button