“Je ne veux pas parler de ça” : le fils de Jean Gabin très ému en évoquant un souvenir douloureux de son père

Ce dimanche 20 novembre, Michel Drucker a tenu à rendre un bel hommage à Jean Gabin sur le plateau de Vivament Dimanche. Ainsi, l’animatrice a invité ses deux enfants, Florence et Matthias. Et ce dernier s’émouvait en se remémorant un souvenir en compagnie de son père.

France 3 ce dimanche 20 novembre a été le théâtre d’une magnifique séquence émouvante. Aux commandes de votre tâche d’animation de spectacle, Michel Drucker a tenu à rendre un bel hommage à Jean Gabin. Il faut dire que le présentateur de France Télévisions avait prévenu son public en début de saison, annonçant que lors de cette nouvelle formule de vivament de manche, il n’hésiterait pas à prendre la parole. « The Great Gone, pour ceux dont nous nous souvenons ».

Lire Aussi :  Pour Halloween, la préfecture d'Ille-et-Vilaine interdit les feux d'artifice et l'alcool

C’est donc au tour de l’acteur français Jean Gabin de voir sa mémoire honorée par l’une des plus grandes apparitions télévisées de sa génération. Et pour l’occasion, Michel Drucker a invité ses deux enfants, sa fille aînée, Florence Moncorge, et son fils, Matthias. L’histoire n’a pas tardé à arriver sur les plateaux de Vivament Dimanche. La discussion a commencé par une question sur le livre de Florence Moncorge, intitulé Quitte à être père, tant qu’il s’appelle Gabin et sorti en 2003. Michel Drucker a tenté de retracer les origines de cette œuvre. Et Il n’a pas été déçu par la réponse de l’aîné de Jean Gabin : “C’était Béatrice Dulle avec qui je tournais dans les années 80. On était sur un film, elle en actrice, moi en scénario, elle parlait de ses problèmes avec ses parents. Et du coup, elle dit : ‘N’importe, quitte à être père, pourvu qu’il s’appelle Gabin. Je l’ai mis dans le livre en racontant l’histoire avec Béatrice“.

Lire Aussi :  L'équipe de la chanteuse a fait deux grandes annonces sur les réseaux sociaux !

Matthias Monkorge : “Je ne veux pas en parler !”

Puis Florence Monkorge a voulu revenir sur un incident plus intime, qui lui est arrivé sur le tournage du film. le chaten 1971, durant laquelle Jean Gabin incarne Simone Signoret. “J’étais monteur et il y avait cette fameuse scène à la fin où la Signorette meurt et mon père court vers elle. Quand elle meurt et tombe, il se précipite et on sent que Toute sa vie se termine et il commence à pleurer. C’est toujours un drôle d’effet de voir son père pleurer.”dit-elle

Lire Aussi :  Hervé (N'oubliez pas les paroles), demi-finaliste des Masters 2022, se confie sur ses révisions moins intensives

Une histoire qui a immédiatement résonné chez son jeune frère, Matthias Monkorge. Ce dernier a dit qu’il avait aussi vu son père pleurer. “C’était terrible. En 1976, quand il y avait une émission télévisée célèbre en direct. Quelqu’un a dit : ‘Est-ce que Jean Gabin touchera une taxe sécheresse ?’ Le ministre de l’Agriculture de l’époque a répondu : ‘Ah non non, il a des vaches à filmer, il ne touchera à rien’. Et j’ai vu mon père à côté de moi avec des larmes dans la voix.” Émotionnellement, le fils de Jean Gabin a rapidement coupé court à son histoire : “Je ne veux pas en parler.” Une scène qui a profondément touché Michelle Drucker.

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button