Jerry Lee Lewis, pianiste au jeu infernal et légende du rock, est mort

Jerry Lee Lewis à Los Angeles, le 18 juillet 1958.

En juillet 2009, Jerry Lee Lewis monte sur scène à Bercy d’un pas étonnamment alerte. Bo Diddley (1928-2008) jouait n’importe quoi avec le sourire, Chuck Berry (1926-2017) allait faire de son mieux pour détruire un peu plus sa légende. Jerry Lee Lewis s’est assis au piano, a frappé un battement de la main gauche et s’est mis à chanter pendant une demi-heure, passant de chanson en chanson comme dans un rêve, accompagné des vieux chevaux de retour qu’il entraînait sans jamais leur dire, où est. Je vais.

Lire aussi Article réservé à nos abonnés Jerry Lee Lewis, fils prodigue

Quelques jours plus tard, une dépêche arriva qu’il avait annulé un concert en Suisse et qu’il se plaignait avec découragement que “le public [l]aimé[t] Suite”. Cependant, le fait même qu’il était encore possible d’écouter Jerry Lee Lewis témoigne de l’amour de son public. Au fil des ans, le rockeur a accumulé tellement de rendez-vous manqués – qu’il ne joue pas ou qu’il ne joue pas – que sa légende toxicomane et fou d’armes a souvent pris le pas sur celle d’un musicien, d’un inventeur. Les deux sont en réalité inséparables, leur rencontre s’appelle rock’n’roll. Jerry Lee Lewis est décédé le 28 octobre à l’âge de 87 ans.

Chansons et blues

Jerry Lee Lewis, né le 29 septembre 1935 à Ferriday (Louisiane), est issu d’une famille de petits blancs, branche pauvre d’une dynastie de colons gallois arrivés dans le Sud au début du XIXe siècle.e des siècles. Son enfance est partagée entre la noblesse des offices baptistes et l’atmosphère enfumée juke joints, clubs où les noirs se réunissaient pour écouter le blues.

Tout était là dès le début : un style de piano d’une violence quasi mécanique, un rythme lancinant, antithèse du funk des pianistes noirs, une voix forte et brutalement sensuelle qui franchit allègrement les barrières de la suggestion.

Malgré le divorce, le jeune Jerry Lee Lewis s’est faufilé hors de la maison avec son cousin Jimmy Swaggart, qui est devenu l’un des évangélistes de la télévision les plus connus d’Amérique dans les années 1980, avant d’être surpris en compagnie d’une prostituée. À 15 ans, Jerry Lee Lewis a commencé des études théologiques au Southwestern Bible Institute à Waxahachie, au Texas. Un an plus tard, il est expulsé.

Lire Aussi :  Une cambodgienne dans le top 10 de Miss Grand International

Jerry Lee Lewis a appris à jouer du piano, un talent qui lui a permis d’accompagner des hymnes et d’interpréter des classiques du blues. Sa première représentation publique eut lieu en 1949. Un petit groupe country et western fut embauché pour célébrer l’ouverture de la concession Ford à Ferriday. Jerry Lee Lewis les a rejoints sur scène pour en jouer une version – mémorable selon les survivants – Boire du vin Spo-Dee-O-Dee, par Stick McGhee (1918-1961).

Il aura fallu plusieurs années de tournée dans les bidonvilles du Sud à Jerry Lee Lewis, surnommé Killer (“tueur”), pour signer un contrat avec le label Memphis Sun dirigé par Sam Phillips (1923-2003). C’était en 1956, Elvis Presley (1935-1977) venait de quitter Sun pour RCA et Phillips cherchait un remplaçant. Après quelques concerts en tant que pianiste et de la country résolument 45 tours, Jerry Lee Lewis termine l’enregistrement Whole Lotta Shakin ‘continue. Tout était présent dès le début : un style de piano d’une violence presque mécanique, un rythme martelant, aux antipodes du funk des pianistes noirs, Fats Domino (1928-2017) ou Little Richard, une voix forte et brutalement sensuelle qui a heureusement traversé les les barrières de la suggestion.

Lire Aussi :  un haut responsable pro-russe de Kherson mort dans des circonstances troubles

De star du rock’n’roll à bigame incestueux

Dix-huit mois de succès – Grosses boules de feu (1957)Confidentiel du lycée (1958)… Chansons du pouvoir infernal et de la preuve. Nous avons une cassette d’une conversation entre Lewis et Phillips qui a eu lieu pendant les sessions Grosses boules de feu. Un Jerry Lee Lewis apparemment ivre demande à Phillips la permission de ne pas enregistrer le titre et refuse de faire le travail du diable de chanter du rock’n’roll. Sam Phillips essaie de lui prouver que lui, Jerry Lee Lewis, peut aussi sauver des âmes, et le chanteur explose : « Comment le diable a-t-il pu sauver des âmes ? »

Tourmenté par l’emprise des forces du mal sur sa réussite matérielle, Jerry Lee Lewis poursuit néanmoins son ascension. Mais lors de sa première tournée au Royaume-Uni, les tabloïds londoniens ont appris que Jerry Lee Lewis venait d’épouser pour la troisième fois son cousin germain de 13 ans à l’âge de 22 ans, et n’avait fait aucun effort pour divorcer de sa seconde épouse.

Le chanteur a quitté les États-Unis en tant que rock’n’roll star, mais y est revenu en tant que bigame incestueux. La carrière de Jerry Lee Lewis ne s’est jamais remise de ce scandale. Néanmoins, il enregistre plusieurs albums country pour Mercury à la fin des années 1960, dans lesquels il révèle avec repentance tous les péchés de sa jeunesse. En 1972, il réussit même à se hisser au sommet des charts avec une version lascive. Dentelle de Chantilly par le Big Bopper (1930-1959).

Lire Aussi :  France: Borne dégaine un sixième 49.3, tensions à l'Assemblée
Jerry Lee Lewis lors du Printemps de Bourges, le 23 avril 1987.

En 1989, Dennis Quaid a joué Jerry Lee Lewis Grandes boules de feu!, le film de Jim McBride qui a ravivé l’intérêt pour sa musique. À cette époque, Polygram a sorti tous ses enregistrements pour Mercury. Le film de McBride, incomplet, tentait de faire le lien entre une légende et un homme, entre une idole du rock’n’roll et un personnage d’un roman de Jim Thompson. En fait, cette tâche a été confiée à Nick Tosches, son biographe, l’auteur du livre Flamme infernale (1982, traduit par Allia en 2001), l’un des rares moments littéraires nés du rock’n’roll.

Ces dernières années, nous avons suivi les traces de Jerry Lee Lewis dans la colonne des nouvelles. De ses sept épouses, les deux dernières sont mortes violemment. Fanatique des armes à feu, il a tiré un magnum .357 sur son bassiste Butch Owens et a tenté d’entrer dans Graceland du vivant d’Elvis Presley en forçant un blocus de garde de sécurité. Depuis la mort de Presley, Jerry Lee Lewis ne peut pas terminer un concert sans au moins une fois se féliciter d’avoir survécu au King. Ce qui est normal pour un tueur.

Rendez-vous

29 septembre 1935 Né à Ferriday, Louisiane

1957 “Whole Lotta Shakin’ Going On” et “Great Balls of Fire”

1958 “Confidentiel du lycée”

2006 “Le dernier homme vivant”

2022 Décédé le 28 octobre, à l’âge de 87 ans

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button