Kellian Motta Paes, passeur et leader à 20 ans du Paris Volley

Son nom respire le volley. Son prénom y trouvera sa place. A 20 ans, Kellian Motta Paes contrôle le volley parisien, qui recevait samedi soir Chaumont, le leader du Championnat. Sur le terrain, du moins, en tant que lanceur partant, pour sa deuxième saison professionnelle. « L’idée était de lui donner de l’espace progressivement, et au fur et à mesure que la saison dernière avançait, on s’est dit qu’il était temps de changer de cap dans son développement, de lui donner la clé de l’équipe », a déclaré Dorian Rougeyron, l’entraîneur parisien. Qui a lui-même succédé, en 2011… à Mauricio Motta Paes.

Actuellement sur le banc de Tourcoing, le père de Kellian compte huit titres de champion de France, avec Paris (2006-2011) et Tours (2011-2015), sur le terrain où le jeune a fait ses premiers pas. Avec une mère, Maguy, également ancienne joueuse et entraîneure, Kellian Motta Paes, comme sa sœur Loane, 22 ans, habitante de Marcq-en-Baroeul la saison dernière, et Thianne, 18 ans, sont toujours impliquées dans le volley, jusqu’à ce que les parents de la conversation à table qu’elle n’était pas en reste.

Lire Aussi :  Football - Mondial 2022 : L’Australie se relance et met la Tunisie dos au mur (1-0)

“Ce désir d’être un leader est en moi naturellement”

Un avantage pour pouvoir gagner. “Ce désir d’être un leader est en moi naturellement, mais je l’ai affiné”, avoue le Parisien, habitué aux responsabilités depuis ses années de formation, a troqué son poste d’attaquant receveur à 17 ans pour celui de lanceur, mieux adapté à son 1,90 m. Il a d’abord dû canaliser son énergie, en travaillant avec un coach mental. “Je comprends que pour pouvoir dire quelque chose à quelqu’un, il faut être un modèle, gérer ses frustrations, il expliqua. C’est une discipline que mon père m’a inculqué et affiné au CNVB (centre national de formation). Un leader ce n’est pas seulement celui qui apporte de l’énergie, c’est aussi celui qu’on va écouter quand il parle, car il est responsable, il est là quand il faut aller à la musculation le dimanche matin, il vient s’étirer, se faire un traitement… C’est ce qui crée le caractère. »

Lire Aussi :  Perez, Rozner, Pavon et... Langasque pour l'instant qualifiés pour Dubaï

Après un court passage en équipe de France, au lendemain des Jeux de Tokyo, son expérience de capitaine de l’équipe de France des moins de 22 ans l’été dernier, où il a mené les Bleuets en finale de l’Euro, aux côtés de son compatriote parisien Ibrahim Lawani, lui a ouvert Opportunités. horizon. “Il est en mission, dit le père, qui regardait tous les matchs de son fils, au cas où il aurait besoin de conseils. Cet été l’a préparé, lui permettant de se développer mentalement et émotionnellement pour la saison avec Paris. »

passeur moderne

Face à Chaumont et son capitaine Raphaël Corre, le troisième passeur des Bleus l’été dernier, Kellian Motta Paes portera sa combinaison de pilote aux côtés de quelques vieux vétérans, dont les internationaux argentins Alexis Gonzalez, 42 ans, et Nicolas Mendez, 30 ans. “Mon partenaire me voit comme un travailleur acharné et discipliné, ils ne me voient pas comme un jeune prometteur”convaincu ce grand fan du marcheur brésilien Bruno Rezende.

Lire Aussi :  Georges Engel au Conseil 'Éducation, jeunesse, culture et sport' à Bruxelles

Que peut-on apprendre de cet attaquant moderne, dont l’expérience d’attaquant l’amène à servir et à revenir fort ? “Tout et rien, résume Rougeyron. Il est bon et peut s’améliorer dans tous les domaines. Son plus gros progrès : il a tendance à confondre assertivité et self-défense, il parvient désormais à se rendre compte que l’échec fait partie du développement. » Kellian Motta Paes devrait désormais pouvoir enchaîner les matchs sous pression tout au long de la saison.

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button