“la France a besoin d’une loi de programmation”, lance Moscovici aux députés

Publié le :

Paris (AFP) – Pierre Moscovici a déclaré mercredi devant les délégués de la commission des finances, une semaine après que l’Assemblée nationale a rejeté le texte initialement voté par l’Assemblée nationale : « La France a besoin d’une loi de programmation des finances publiques.

“Le financement européen au titre de la Facilité européenne de relance et de relance (post-pandémie Covid-19), ndlr) est conditionné à l’atteinte de certains jalons et notamment au passage de la LPFP”, a déclaré le président du Haut Conseil des finances publiques (HCFP). souligné mercredi, qu’il représente.

L’ancien commissaire européen a souligné : « Le risque qu’une partie de ces fonds finisse par rester impayé semble modéré, mais il ne peut être totalement exclu.

Lire Aussi :  Faure confirme que le PS ne signera pas la motion de censure des Insoumis

Dès lors, “la France a besoin d’un LPFP. C’est une boussole utile pour vous tous, quelle que soit votre orientation”, conclut Pierre Moscovici.

Selon le président du Conseil des finances publiques, en l’absence de loi de programmation budgétaire, certaines missions du Conseil supérieur des finances publiques, qui sont chargées d’apprécier la fiabilité des prévisions budgétaires de la politique gouvernementale, deviendront “très difficiles”.

“Le rejet du LPFP par l’opposition nous a privés d’un outil essentiel !”, a posté sur Twitter le co-rapporteur du budget Jean-René Cazeneuve (Renaissance).

Lire Aussi :  A l’Assemblée nationale, la sanction prise contre le député RN Grégoire de Fournas fragilise la stratégie de normalisation du groupe d’extrême droite

La formulation a agacé certains députés, le député LFI David Guiraud a rappelé que “la représentation nationale est souveraine”.

“Nous n’avons pas l’intention de nous justifier de rejeter une explication écrite au gouvernement local qu’ils devront économiser de l’argent, à un moment où les collectivités ont dû fermer leurs librairies et leurs piscines à cause d’un manque de ressources commode”, ping la personne sélectionnée du Nord.

« Nous partageons tous l’importance que l’on peut accorder à un tel texte », a commenté la députée Véronique Louwagie des Républicains. Mais “pour voter pour elle, il faut partager son contenu et sa substance”, a-t-elle ajouté.

Lire Aussi :  Team Hauts-de-France : vous aussi, soutenez nos sportifs !

Le 25 octobre, le Congrès a reporté le projet de LPFP pour les années 2023 à 2027, qui prévoyait notamment de ramener le déficit public à moins de 3 % d’ici la fin du quinquennat d’Emmanuel Macron.

Le Sénat a reçu le texte mercredi, après que sa commission des finances a accéléré vendredi le rythme de réduction des déficits (l’objectif de 3% d’ici 2025, comme de nombreux autres pays européens).

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button