La France organise un séminaire en faveur des grandes expositions dans les musées africains

Publié le :

Le ministère français de la Culture a accueilli des experts étrangers qui travaillent dans le domaine de la culture mondiale depuis près de 30 ans pour leur faire découvrir les politiques culturelles mises en œuvre dans le pays. Dans ce contexte, un atelier s’est tenu du 10 au 20 octobre réunissant 15 responsables de musées africains dans le but de les aider à organiser des expositions temporaires dans leurs locaux. .

Ce matin-là, les discussions tournaient autour de partenariats pour la tenue d’expositions temporaires dans différents pays. Calixte Biah, conservateur du Musée d’histoire de Ouidah au Bénin, écoute attentivement le sujet qui l’interpelle :

Par exemple, quand on parle de financement, c’est quelque chose de très difficile à gérer dans nos établissements, mais là, c’est très développé en France. Ceux-ci sont très intéressants.

Techniques de financement, prêts : de nombreuses questions ont été abordées lors de cet atelier. Muséologue au Musée des civilisations de Côte d’Ivoire, Goury Antonio Gnagbo se réjouit d’avoir pu réfléchir à l’élaboration du Djidi Djidji Ayôkwé, un type de tambour pour lequel la France reviendra bientôt en Côte d’Ivoire :

Lire Aussi :  les boulangeries au bord de l’asphyxie face à l’explosion des couts de l’énergie

Comment imaginer une histoire autour de cet objet pour que les enfants apprennent mieux, on l’a appris au musée du Louvre. »

Cet atelier vise également à favoriser les échanges et à accompagner ces experts africains en ce moment la circulation des oeuvres d’art commence à devenir une réalité. Matthieu Berton est le chef du bureau des affaires internationales au ministère français de la Culture :

Depuis plusieurs années, on voit émerger des ambitions fortes du côté africain pour présenter des expositions majeures en Afrique et pour les musées français de collaborer avec des confrères africains pour les aider à co-construire des projets d’exposition dans les pays africains.

De ce fait, des dizaines de projets sont en préparation, notamment avec les pays africains francophones.

Lire Aussi :  Grégoire de Fournas épinglé pour avoir employé des travailleurs étrangers

Le directeur du Musée national du Mali, Daouda Keita, explique le projet d’une exposition culturelle en collaboration avec la France

Malgré des tensions politiques très acrimonieuses entre Paris et Bamako, plusieurs musées français mènent actuellement des projets d’exposition avec le Mali. Daouda Keita, directeur du Musée national du Mali, a participé à cet atelier organisé par le ministère français de la Culture. Il a été accueilli à la résidence du musée du quai Branly à Paris au printemps dernier et travaille spécifiquement sur deux d’entre eux pour la mission Dakar-Djibouti, célèbre expédition ethnographique de 1931 à 1933 du scientifique Marcel Griaule et de l’écrivain Michel Leiris.

A écouter aussi : Objets africains pillés pendant la colonisation : aller-retour

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button