la ville envisage de détruire le vélodrome du Palais des Sports, une pétition en ligne pour le sauver

La Ville de Grenoble envisage de démolir le vélodrome du Palais des Sports, la piste des Six Jours, dans le cadre d’un projet de réaménagement de la salle de spectacle.

Le Palais des Sports de Grenoble est le haut lieu du cyclisme sur piste en France depuis près de 40 ans. La piste du vélodrome a accueilli de nombreuses compétitions, dont l’épreuve des Six Jours, disparue en 2014. La fin d’une époque. Depuis, la piste en bois est un peu oubliée. UN “Projet de développement” que la municipalité veut menacera son existence.

La piste pourrait être détruite d’ici 2024 selon la mairie. “La piste du vélodrome est un sujet très important pour nous. Malheureusement, aujourd’hui, elle n’est plus utile et nous le regrettons. Nous espérons qu’elle sera à nouveau utilisée. Nous y travaillons. Si, demain, des événements populaires peuvent y être organisés , on gardera cette piste. Par contre, si demain il n’y a plus d’intérêt dans cette piste, la garder moins d’intérêt, même si on y est attaché”a expliqué Maxence Alloto, adjoint chargé de l’économie locale.

Lire Aussi :  Coupe du monde : « Il y a du mépris de classe à l’égard de l’équipe de France »

Il lui assura : “La destruction n’est pas enregistrée du tout.” Mais il admet que “ligne de pensée”. Cette hypothèse a cependant provoqué la colère de nombreux internautes, dont la personnalité du cyclisme Daniel Baal, ancien président de la Fédération française de cyclisme : “La piste du Palais des Sports fait partie du patrimoine sportif français, elle ne se perd pas.” Ou François Pervis, champion du monde de cyclisme multi-piste : “N’est-ce pas le maire écolo de Grenoble qui n’arrête pas de mettre des pistes cyclables partout ? C’est clair qu’il ne comprend pas l’intérêt d’un tel outil dans sa ville.”

Toujours sur Twitter, le biathlète isérois Emilien Jacquelin s’est lui aussi attristé de cette décision. Tout comme l’ex-skieur professionnel Julien Lizeroux : “Beaucoup de souvenirs d’enfance quand nous sommes allés voir 6 jours avec mon père et mon frère.”

“Si ce morceau est détruit, j’aurai l’impression qu’une partie de mon disque va avec”également contrarié par Jean-Claude Colotti, double vainqueur des Six Jours, en 1991 et 1994. “Je pense qu’il faut rassembler les sportifs, la mairie et toutes les parties concernées. Il faut peser le pour et le contre. Si c’est trop cher, je pense qu’on va perdre. S’il y a un espoir de le maintenir, c’est nécessaire pour faire courir les athlètes dessus”il a continué.

Lire Aussi :  «Je ne me fais pas de soucis pour Ntamack», balaie Giroud

Une pétition en ligne a été lancée samedi 12 novembre pour s’opposer à la destruction de la piste construite en 1968 pour les JO. Il a récolté près de 2 300 signatures ce mardi après-midi. Le sort du vélodrome devrait être scellé plus tard cette année.

Lire Aussi :  Coupe du monde de Rugby à XIII : les "gros" sont déjà au rendez-vous



Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button