l’armée russe dit avoir entamé son retrait dans la région de Kherson

Retrouvez ici tous nos #UKRAINES en live

20:49 : Voici un nouvel élément dans l’actualité :

• La mobilisation pour les augmentations de salaire a fait descendre dans la rue 30 400 personnes, selon le ministère de l’Intérieur, et plus de 100 000 selon la CGT.

• La France autorisera un navire humanitaire un viking de l’océan, qui cherche un port depuis deux semaines avec à son bord 234 migrants naufragés, accostera demain matin au port militaire de Toulon. Neuf pays ont déjà accepté d’accueillir les deux tiers de ces migrants, a assuré Gérald Darmanin sur TF1.

• Le président des Etats-Unis Joe Biden il rencontrera son collègue pour la première fois de son mandat Xi JinpingLundi à Bali, en Indonésie, en marge du sommet du G20, a annoncé la Maison Blanche.

Dans un nouveau rapport, l’organisation non gouvernementale Amnesty International met en garde contre les transferts forcés et les déportations de civils ukrainiens vers la Russie. On vous en dit plus ici.

19:07 : Dans un nouveau rapport, l’ONG Amnesty International pointe du doigt les transferts forcés et les déportations de civils ukrainiens vers la Russie. Il dénonce notamment leur caractère limité, sans alternative, et le processus de “filtrage” imposé à la population concernée. On vous en dit plus ici. Des soldats russes lors de l'évacuation de civils à Marioupol (Ukraine), le 24 mars 2022. (STRINGER / ANADOLU AGENCY / AFP)(STRINGER / AGENCE ANADOLU / AFP)

18:04 : Il est temps de faire le point sur l’actualité de ce jeudi :

La France autorisera un navire humanitaire un viking de l’océan, qui cherche un port depuis deux semaines avec à son bord 234 migrants naufragés, accostera demain matin au port militaire de Toulon. Gérald Darmanin a condamné l’attitude de l’Italie, qui a refusé d’accepter le bateau, et annoncé des mesures de rétorsion.

• Le réseau de transports en commun parisien est très perturbé, une partie des lignes de métro ne fonctionne pas en raison d’une grève au sein de la RATP.

• L’armée russe dit qu’elle a commencé à se retirer de la ville de Kherson et de la rive ouest du fleuve Dnipro, comme l’a décidé hier le ministre russe de la Défense. Une prédiction sur laquelle l’Ukraine et la communauté internationale ont montré leur scepticisme. Nous analysons ce tournant de la guerre.

17:44 : “Donc, les Ukrainiens se méfient de tout ce qui vient du Kremlin. D’un point de vue militaire, on voit bien que toutes les conditions du retrait sont réunies. C’est probablement une attitude de Kiev, qui consiste à insister le message de prudence, car les Ukrainiens sont bien conscients que la prise de contrôle de Kherson ne se fera pas du jour au lendemain.”

Moscou a annoncé hier qu’elle avait entamé son retrait de la ville de Kherson. Pour franceinfo, Ulrich Bounat a analysé les implications de ce retrait pour la suite de la guerre et, notamment, les raisons pour lesquelles l’Ukraine continue de douter de la réalité de cette prédiction.

Lire Aussi :  l'assaillant était fiché par les services antiterroristes

16:24 : “Aujourd’hui, les Ukrainiens considèrent les Russes comme collectivement responsables de ce qui se passe, y compris ceux qui s’opposent à la guerre en quittant le pays. (…) Nous assistons à quelque chose de très radical, qui pour les Ukrainiens est un génocide, et nous ne pouvons pas nous remettre d’un génocide avec un accord de paix.

Hier dans “The Talk”, notre émission quotidienne sur la plateforme Twitch, la chercheuse Anna Colin Lebedev décrivait la perception très différente de l’invasion de l’Ukraine par la société ukrainienne et la société russe, ce qui complique les perspectives de paix. Voici un résumé des échanges, auxquels étaient également conviés deux journalistes de franceinfo couvrant le conflit.

14:16 : Rappelons l’actualité centrale de ce jeudi 10 novembre :

La France autorisera un navire humanitaire un viking de l’océan, transportant 234 migrants secourus en Méditerranée et à la recherche d’un port depuis deux semaines, accostera demain matin au port militaire de Toulon. Gérald Darmanin a condamné l’attitude de l’Italie, qui a refusé d’accepter le navire. Il a annoncé la résiliation de l’accord sur la répartition des réfugiés avec Rome et d’autres membres de l’UE.

• Le réseau de transports en commun parisien est très perturbé, une partie des lignes de métro ne fonctionne pas en raison d’une grève au sein de la RATP. La CGT a appelé à un mouvement de grève interprofessionnel pour réclamer des augmentations de salaire en ligne avec l’inflation et organise des manifestations à Paris.

• L’armée russe dit qu’elle a commencé à se retirer de la ville de Kherson et de la rive ouest du fleuve Dnipro, comme l’a décidé hier le ministre russe de la Défense. Une prédiction sur laquelle l’Ukraine et la communauté internationale ont montré leur scepticisme.

13:48 : “Il est clair que la Russie subit beaucoup de pression et si elle quitte Kherson, ce serait une autre victoire pour l’Ukraine”, accueille le chef de l’OTAN, Jens Stoltenberg, qui s’exprime à Rome après avoir rencontré le Premier ministre italien Giorgio Meloni. Mais il reste prudent sur la réalité de ce recul : “Nous devons voir comment la situation sur le terrain va évoluer dans les prochains jours.

13:48 : De hauts responsables de l’ONU rencontreront le vice-ministre russe des Affaires étrangères demain à Genève, en Suisse, pour discuter des accords sur les exportations russes de céréales et d’engrais. La poursuite de ces exportations malgré les sanctions contre la Russie serait le résultat d’un accord autorisant l’exportation de céréales ukrainiennes, mais Moscou affirme que les blocus subsistent.

Lire Aussi :  « La règle de neutralité est devenue un prétexte pour faire taire les critiques, et non un outil de promotion de l’universalité des valeurs du sport »

13:10 : Le commandant de l’armée ukrainienne affirme également que ses troupes ont repris hier douze places dans la région de Kherson.

14:06 : “Des unités du contingent militaire russe manœuvrent vers des positions établies sur la rive gauche du Dniepr conformément au plan approuvé”, a annoncé le ministère russe de la Défense. L’Ukraine et ses alliés internationaux se sont montrés sceptiques quant à la réalité du retrait de la Russie après l’annonce d’hier. Une question partagée par les habitants de Kherson, contactés par notre reporter Agathe Mahuet.

14:06 : L’armée russe affirme avoir commencé à se retirer de la ville de Kherson et de la rive ouest du Dniepr un jour après l’annonce du ministre russe de la Défense.

13:33 : C’est midi! Il est temps de revoir les nouvelles du matin :

Le gouvernement a annoncé l’évacuation sanitaire de quatre passagers à bord du navire humanitaire Océan Viking, coincé en mer Méditerranée avec 234 migrants à bord et a fait l’objet d’un bras de fer entre la France et l’Italie. Parmi les quatre personnes débarquées figurent trois migrants “dans un état de santé grave” et guide, selon SOS Méditerranée. Suivez la situation dans notre vie.

Vladimir Poutine ne participera pas au sommet du G20 la semaine prochaine à Bali, signe d’un isolement diplomatique croissant depuis le début de son offensive en Ukraine. De plus, après l’annonce du retrait des forces russes de Kherson, les autorités ukrainiennes sont prudentes et s’attendent à devoir continuer à se battre pour reconquérir cette capitale régionale. Suivez-nous en direct.

En raison d’une grève appelée par tous les syndicats de la RATP pour augmenter les salaires et améliorer les conditions de travail, certains métros fonctionnaient à Paris ce matin. En revanche, à la SNCF, le mouvement, soutenu uniquement par la CGT-Cheminots, s’annonce beaucoup moins surveillé, avec un trafic TGV normal et quelque peu perturbé pour les Intercités. Suivez-nous en direct.

Ils ont à peine réussi à sortir le bec : La volaille de plein air devrait être à nouveau restreinte partout en France face à la menace croissante de la grippe aviaire. Selon le ministère de l’Agriculture, plus de 770 000 volailles françaises ont été euthanasiées depuis le 1er août pour tenter d’endiguer l’épidémie.

13:34 : “JTant que les autorités russes ne changeront pas leur logique et leurs intentions, toute négociation, tout cessez-le-feu, tout gel des conflits armés ne feront que nous préparer à une guerre future encore plus sanglante. analyser Anna Colin Lebedev, spécialiste des sociétés post-soviétiques, invitée hier du Talk franceinfo sur Twitch.

Lire Aussi :  Festival international du film du Caire 2022 : Mention spéciale pour "Je reviendrai là-bas" de Yassine Redissi

10h32 : Les troupes ukrainiennes ont capturé la ville de Snihourivka dans la région de Mykholaiv, à 50 kilomètres au nord de Kherson. L’état-major ukrainien n’a pas encore officiellement confirmé la nouvelle.

09:17 : La Turquie, membre de l’OTAN, n’a pas adhéré aux sanctions contre la Russie, tout en confirmant son soutien à l’Ukraine. Ankara tente de maintenir une position de médiateur entre Kiev et Moscou. Le mois dernier également, Recep Tayyip Erdogan a ordonné à son gouvernement de commencer à travailler sur un “hub gazier” proposé par Vladimir Poutine pour exporter du gaz russe vers l’Europe.

09:16 : Le président turc Recep Tayyip Erdogan explique avoir convaincu son homologue russe Vladimir Poutine de revenir à l’accord sur les exportations de céréales ukrainiennes grâce à “confiance et solidarité” établi entre eux. (Murat Kula / AGENCE ANADOLU / AFP)

11:53 : Il est 9 heures ! Voyons ce qu’il y a de nouveau :

Aujourd’hui, le métro sera quasiment fermé à Paris en raison d’une grève de tous les syndicats de la RATP, ce qui promet une très bonne fréquentation. La RATP invite tous ceux qui le peuvent à travailler à distance et à rester chez eux. En revanche, à la SNCF, le mouvement, soutenu uniquement par la CGT-Cheminots, s’annonce beaucoup moins surveillé et les perturbations beaucoup plus modérées. Suivez-nous en direct.

Les autorités ukrainiennes sont prudentes après avoir annoncé le retrait des forces russes de la ville stratégique de Kherson. Kyiv s’attend à devoir continuer à se battre pour reconquérir cette capitale régionale, que Moscou a capturée au début de son offensive. Suivez-nous en direct.

Pendant les près de neuf mois de l’invasion, le conflit a fait plus de 100 000 soldats morts ou blessés des deux côtés, et la victoire militaire a été “probablement” selon les déclarations du chef d’état-major américain, le général Mark Milley, impossible pour Kyiv comme pour Moscou.

“La règle européenne est que le bateau doit débarquer dans le port le plus proche, qui est italien. Donc les Italiens doivent respecter la règle européenne”, a rappelé le ministre de l’Economie Bruno Le Maire du navire humanitaire ce matin sur France 2 Océan Viking, qui fait l’objet d’un bras de fer entre Paris et Rome depuis plusieurs jours.

la Le niveau de risque de grippe aviaire est passé de “modéré” à “élevé” dans toute l’aire métropolitaine, obligeant les éleveurs à limiter leurs volailles. La semaine dernière, un hotspot a été découvert dans le Gard. Quelques semaines plus tôt, un autre foyer avait été découvert en Dordogne, le premier dans le sud-ouest du pays.

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button