Le Québec et ses régions : Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine

La péninsule gaspésienne, à la limite est du Québec, est une région majoritairement boisée. L’Île-de-la-Madeleine est un archipel d’une douzaine d’îles enclavées au centre du golfe du Saint-Laurent, la population est concentrée sur l’île centrale, où Cap-au-Meules, Fátima et L. ‘Étang du Nord. La côte gaspésienne est très attrayante pour les touristes l’été et abrite la majeure partie de la population de la région, souvent dans des municipalités de moins de 2 000 habitants. Gaspé, la plus grande ville de la région, et la municipalité de l’Île de la Madeleine regroupent 30 % de la population de la région.

Secteurs émergents

Gaspésy-Île-de-la-Madeleine pour la production, la transformation, l’aquaculture, la biotechnologie et les technologies marines. Un autre pôle d’excellence en récréotourisme, visant à améliorer les caractéristiques du tourisme régional, en particulier dans les secteurs maritime et montagnard, ainsi que la culture et les goûts. Le troisième créneau d’excellence est l’énergie éolienne. Actuellement, plus d’un millier d’emplois sont associés à ce secteur dans les domaines de la fabrication d’éoliennes, de l’installation et de l’entretien de parcs et bien sûr de la production d’énergie.

Lire Aussi :  Des leçons utiles

Marché du travail

Les secteurs de la pêche, de la foresterie et du tourisme jouent un rôle important dans les activités économiques locales. La péninsule gaspésienne et l’île de la Madeleine sont réputées pour leur production de poisson, notamment le homard. De même, l’exploitation forestière est limitée aux trois quarts du massif forestier. Cependant, c’est le secteur des services qui offre les meilleures opportunités d’emploi. C’est le cas des centres d’appels, des métiers liés aux technologies de l’information et de la communication, au tourisme (notamment santé-nature) et à la culture. Enfin, des compétences sont également nécessaires dans les métiers de l’hébergement et de la restauration, de l’éducation, des services sociaux et de la santé.

Lire Aussi :  PlayStation Plus Extra et Premium : une saga culte est sur le point de quitter le catalogue PS5 et PS4 de Sony

Obtenir un engagement

Les projets entrepreneuriaux y sont fortement encouragés. Dans sa Stratégie d’acquisition des terres et des moyens de subsistance, le gouvernement provincial indique qu’il veut soutenir des projets dans des activités ciblées telles que l’utilisation et la gestion des forêts, les produits agricoles, la pêche et l’aquaculture, l’énergie éolienne, le tourisme, les technologies propres et l’éducation. étude.

En lisant

Le Cégep Gaspésie-et-des-Îles (Collège d’enseignement général et professionnel) offre des formations supérieures en français et en anglais, dont des formations continues en aquaculture, principalement dans les secteurs de la pêche et de la pêche. Elle compte trois campus à Gaspé, à l’Île-de-la-Madeleine et à Carlton-sur-Mer. Il comprend également l’École nationale des pêches et de l’aquaculture du Québec (à Grande-Rivière, à une trentaine de kilomètres de Percé, à la pointe de la péninsule gaspésienne). Notons également qu’il existe un Centre de recherche sur les milieux insulaires et marins affilié à l’Université du Québec à Rimouski (UQAR), qui prévoit également implanter une station de recherche dans le parc national de la Gaspésie pour étudier leurs impacts. changement climatique dans la biodiversité et la géomorphologie.

Lire Aussi :  Jean-Paul Oury : « Il est trop tôt pour enterrer le "grétatisme" ! »

> Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine en abrégé

  • Population : 90 697 personnes. (1% du Québec)
  • Superficie : 20 085 km2 (1,5 % du Québec)

Sources : Institut national de la statistique du Québec.



Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button