les boulangeries au bord de l’asphyxie face à l’explosion des couts de l’énergie

AA / Paris / Fatih KARAKAYA

Alors qu’une étude de la coalition des PME concluait que 10 % des chefs d’entreprise envisageaient de suspendre et de fermer définitivement leurs activités en raison du prix de l’énergie, l’agence Anadolu a tendu la main au patron d’une boulangerie familiale de la ville de Mulhouse, dans le à l’est du pays, fait face à un dilemme.

En effet, le prix des baguettes en France est pris comme mesure de l’inflation et il faut dire que les baguettes ont augmenté de 40% depuis 2001, surtout en dépassant le seuil symbolique de 1 euro.

Selon les prévisions du Syndicat national de la pâtisserie et de la pâtisserie (CNBPF), les boulangers devraient augmenter le prix des baguettes de 10 à 15 % si les prix de l’énergie sont multipliés par trois, voire de 30 % s’ils sont multipliés par cinq. .

Lire Aussi :  Coupe de France (7e tour). Suivez les matchs de samedi en Direct

Face à la hausse des prix du blé et de l’énergie due à la guerre en Ukraine, les boulangers se sentent piégés par la conjoncture économique.

** “Je vais devoir vendre des chocolats anti-douleur à 3,5 euros”

La boulangerie Vauban, dans la ville de Mulhouse, a fait parler de lui pendant la pandémie de coronavirus. En effet, tenue par les trois frères Beyaz, cette boulangerie livre gratuitement depuis des mois du pain et des viennoiseries aux hôpitaux de la ville.

« Nous sommes une entreprise sociale », explique Faruk Beyaz, directeur administratif de la boulangerie. Il a expliqué que lui et ses frères ont toujours voulu aider les autres, et pour eux “donner du pain gratuit est l’une des meilleures façons de le faire”.

Lire Aussi :  L’Assemblée de Corse dénonce « les dérives mafieuses » sur l’île

Mais ils font face à un énorme dilemme et risquent de devoir fermer leur petite entreprise. Selon des documents consultés par l’agence Anadolu, la boulangerie paie moins de 1 000 € par mois pour l’électricité.

Faruk Beyaz admet : « C’est un montant décent pour une boulangerie. Cependant, cela va changer de manière significative car dans le cadre du contrat EDF conseillé par l’Agence Anadolu, les prix de l’électricité vont augmenter de 5 fois.

Dans le cadre du nouveau contrat, EDF demande 58 362 euros hors taxes par an, soit environ 5 000 euros par mois.

« EDF m’a donné jusqu’à fin janvier pour signer un nouveau contrat, sinon ils ont dit qu’ils allaient couper le courant », explique amèrement Faruk Beyaz.

Lire Aussi :  Armes à feu, munitions, couteaux... les Français vont pouvoir se débarrasser de leurs armes non déclarées

En multipliant les factures d’électricité par années, EDF étouffe complètement les entreprises qui ne savent plus comment absorber ces nouvelles charges.

“Je dois vendre un chocolat douloureux 3,5 euros pour m’en débarrasser et c’est tout simplement impossible”, s’insurge le responsable administratif.

“Si ça continue comme ça, on vendra le pain 5 euros”, a-t-il poursuivi avant d’appeler les autorités à prendre “des mesures concrètes pour éviter la faillite de masse”.

Seule une partie des dépêches, que l’Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site AA, en un mot. Veuillez nous contacter pour vous inscrire.



Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button