Ligue A : le Narbonne Volley tout feu tout flamme face à Toulouse

Sur le parquet de Toulouse, le Narbonnais a réalisé une belle performance pour revenir s’imposer (3 sets à 1). Avant de se lancer dans une quinzaine bien remplie, Audois s’est rassuré.

Samedi soir dernier, Narbonne s’est incliné. L’esprit dans les chaussettes après la terrible défaite face à Tours (0-3). Quatre jours plus tard, les visages sont revenus avec des couleurs, des sourires et surtout le parfum de la victoire. A Toulouse, Centurion a relevé la tête et montré du haut niveau. Assurément leur performance de référence depuis le début de la saison (3 sets à 1). Avant cette rencontre, les Audois n’avaient perdu que deux sets lors des quatre derniers matches face à cette équipe. Hier soir, ils ont encore encaissé, dans le premier set moyen (25-21). Ensuite, la machine a démarré avec des joueurs qui ont retrouvé confiance et dynamisme (23-25, 22-25, 18-25).

Les coéquipiers de Willner Rivas ont ainsi décroché leur première victoire hors de leur Arena, et maintenu leur série de victoires face à Toulouse (5 de suite).

Un calendrier serré à venir

Mais désormais, les Audois doivent regarder devant et surtout le calendrier. Un programme de 5 rendez-vous en 15 jours. C’est tout. Sans oublier le lancement de la CEV Cup mardi prochain face à Sète (19h). Des équipes que le groupe de Guillermo Falasca affrontera 3 fois en 8 jours.

Lire Aussi :  Ligue des champions - L'Atlético de Madrid prend la porte après son nul contre Leverkusen

Les deux équipes se regardaient en début de match (5-5). Dans la série au service de Martins Sene, Toulouse a fait plusieurs pas en avant (9-6). Narbonne a tenu bon, est revenu et est même repassé devant (11-13). Le niveau du jeu est monté d’un cran, l’intensité s’est accrue à l’image de ce long échange conclu par Vinicius Lersch da Silveira (15-15). Mais les locaux ont donné un nouveau souffle grâce notamment à Pothron et Cagliari (20-17). Et le même Daniel Cagliari a donné un tour à son équipe avec le 7e point (25-21).

Déçus dans le premier set, Willner Rivas (3 points) et les Centurions ont sorti les crocs (2-7). Spacer tente d’éteindre le feu (6-7), mais Luca Vettori escalade le mur pour bloquer deux fois. Quentin Jouffroy s’y est rendu avec ses pompiers (13-18). Cagliari a pris les siens à bout de bras et les a remis en route (20-23). Et Narbonne avait peur. La rentrée locale s’est terminée par une frappe de Danilo Gelinski (23-25).

Lire Aussi :  Ligue A : face à Nice, le Narbonne Volley fait le plein de confiance avant l'Europe

Galvanisés, les Toulousains ont mieux entamé le troisième set (12-7) Victor Socié est venu prêter main forte aux Narbonnais pour changer la dynamique. Et ça marche (14-12). Compagnie. Toujours lui. Cette fois en service. Et les Audois ont pris le score au meilleur moment (20-22). Déjà 17 points et Willner Rivas, d’un superbe coup de bras, termine cette manche brillante (22-25).

Un grand soir de Willner Rivas, 27 points

Centurion a ensuite pris la tête du score et un seul tour de plus pour mettre fin à cette rencontre. Le scénario du premier set se répète, les deux équipes jouent sur le même rythme (9-9). Sauf que le Narbonnais est agressif. Nicolay Kolev l’a montré avec deux contres d’affilée (10-13) Le Bulgare a ajouté un as dans son sac (13-16). Les Audois accéléraient et creusaient l’écart (16-20). Le capitaine, Danilo Gelinski, a montré le chemin de la victoire (17-22) Et comme symbole Willner RIvas a marqué le dernier point de cette rencontre (18-25).

Lire Aussi :  Le GP de France élu meilleur Grand Prix de 2022

Le joueur vénézuélien, avec 27 points, a permis à son équipe de se relancer et de retrouver un sentiment de victoire.

Feuille de match

Toulouse 1
Narbonnais 3

A Toulouse (Salle André-Brouat). 987 téléspectateurs.
Arbitrage par MM. Djadoun et Guillet.
Narbonne gagné 3 sets à 1 face à Toulouse (25-21, 23-25, 22-25, 18-25).

TOULOUSE : 4 as, 8 blocs, 56 attaques et 7 erreurs de service.
À partir de six : Pothron, Kartev, Chirivino (cap.), Sene, Cagliari, Jaguszewski. Libéro : Santucci.

NARBONNE : 6 as (Jouffroy 3, Rivas 1, Gelinski 1, Kolev 1), 12 contres (Kolev 5, RIvas 2, Vettori 2, Gelinski 2, Vasquez 1), 61 attaques (Rivas 24, Vettori 18, Lersch 8, Kolev 5, Jouffroy 3, Vasquez 1, Socié 1, Gelinski 1) et 11 erreurs de service.
À partir de six : Gelinski (cap.) (4 points), Vettori MVP (20), Rivas (27), Lersch da Silveira (8), Jouffroy (6), Kolev (11). Libéro : Ramon. Puis Gabin, Socié (1), Vasquez (2).

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button