Nîmes : l’Agglo confirme son refus de ne pas aider les clubs sports féminins de haut niveau

Les clubs de handball, basket, volley et football de Bouillargues et Nîmes, qui n’ont pas reçu d’aide cette saison, espèrent une reprise. Mais la communauté est restée ferme dans sa position, arguant qu’elle manquait de compétence dans le sport.

Les clubs féminins de haut niveau de la région métropolitaine de Nîmes (foot, volley et basket pour Nîmes, handball pour Bouillargues), dont les subventions versées par Agglo ont été réduites à zéro, ont de nouveau été conviés à la cérémonie lundi. communauté. Dirigeants et joueurs, une quarantaine de personnes au total, s’étaient rassemblés sur le parvis du Colisée avant la séance pour dire aux élus qui arrivaient un par un de ne pas les oublier.

Discrimination pour les clubs

A leur rencontre, Bernard Baumelou et Arnaud Julien, respectivement directeur de cabinet et conseiller de Franck Proust, ont rappelé que le sport n’est pas de la compétence d’Agglo malgré les aides reçues par ces clubs ces dernières années. Ainsi, Bouillargues, dont l’équipe fanion évolue en D2, passe de 130 000 € en 2020 à 60 000 en 2021. Plus rien n’est payé désormais.

Lire Aussi :  Foot OL - Gros malaise à l’OL, silence total après cette boulette - Olympique Lyonnais

“S’il est légalement impossible d’aider les filles, il n’en est pas de même pour les garçons. C’est de la discrimination”ont déclaré les dirigeants, dont certains ont assisté à l’ensemble de la réunion communautaire, attendant que le président d’Agglo discute du dossier dans diverses questions.

Le sport n’a pas été transféré à Agglo par la municipalité

“Toute dépense hors compétence peut faire l’objet de rejet de paiement par le comptable public. Et en matière de sport, les anciens cadres débordent très souvent le champ de compétence légale et réglementaire. Le sport n’entre pas dans la compétence de l’Agglo comme indiqué dans la loi et non, les mêmes ont été déplacés à l’initiative de la municipalité”, dit Franck Proust. Il a également précisé que le 21 octobre dernier, lors de la conférence des maires, ils ont estimé à l’unanimité qu’il n’y avait aucun intérêt à porter la question de l’efficacité sportive à l’ordre du jour de l’agglomération.

Lire Aussi :  Adrian Otaegui retourne sur le LIV Golf pour disputer la finale à Miami

Si les footballeurs du Nîmes Olympique et les handballeurs de l’Usam bénéficient de subventions de l’Agglo, ils font partie des contrats d’image et de visibilité proposés par les chaînes de télévision nationales à l’Agglo. Pour le rugby, la subvention est liée au développement économique et à l’accès que la collectivité peut avoir aux nombreuses entreprises partenaires du club.

Lire Aussi :  Sélection en volleyball à l'école: des parents dénoncent qu'on mesure la longueur des bras

Conseil Communal, Département et Région sont trois collectivités qui se partagent la compétence sportive. “Je ne doute pas que l’efficacité soit pour ces clubs de s’inviter dans une autre instance, dans laquelle siège un vice-président des sports, une communauté d’autant plus en parfaite santé financière compte tenu des rentrées fiscales abondantes”, a lancé Franck Proust clairement adressé à Vincent Bouget, l’élu de l’opposition communautaire, vice-président du Département des sports.

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button