Route du Rhum : la flotte de 138 marins a pris le départ, un skipper a été blessé

Les 138 capitaines de La Route du Rhum – Destination Guadeloupe se sont élancés pour cette transatlantique en solitaire ce mercredi à 14h15, dans des conditions météo exceptionnelles : 15-20 nœuds de vent d’ouest, mer claire à agitée, soleil radieux, météo bien meilleure que Dimanche 6 novembre. Le départ a été retardé en raison des conditions météorologiques difficiles menaçant les marins et leurs voiliers. Une première dans l’histoire des courses.

Une quinzaine de bateaux ont pris partir un peu tôt. Comme l’indiquent les règles, ils obtiendrontpénalité de quatre heures. 138 solitaires s’élancent vers la première marque du parcours, le Cap Fréhel. Charles Caudrelier, en Maxi Edmond de Rothschild, menait la flotte.

Lire Aussi :  L'ex-volleyeur mendois Anthony Velay, du sport à l’académie de cours particuliers

Un capitaine blessé s’est rendu

Au moment du départ, Sam Goodchild sur Ocean Fifty “Leyton” blessée.
Il a été transféré et soigné par des médecins à bord du bateau de la SNSM. Il a été blessé au bras et au visage. Le bateau est revenu à Saint-Malo.

Le bateau de Sam Goodchild revient à Saint-Malo
©Radio France

Laëtitia Cherbonnel

Sam Goodchild est un expert de la course au large, en équipage comme en solitaire. Après une enfance passée sur des bateaux dans les Grenadines, le capitaine britannique s’est installé en France il y a une dizaine d’années. Il a participé à diverses courses, tant en multicoques qu’en monocoques conçus pour la navigation en solitaire.

Sam Goodchild chevauche son Ocean Fifty Leyton


Marin Le Roux – polaRYSE / Leyton

Un autre solitaire, Sacha Daunar, capitaine du Class40 Bateau Cit’Hôtel – Province de Guadeloupe fait également route vers Saint-Malo. Cette fois pour un problème technique évident.

Départ de la Route du Rhum-Destination Guadeloupe, le 9 novembre 2022


Alexis Courcoux – Vincent Olivaud #RDR2022

Battre le record en Ultim comme en Imoca ?

Avec un départ échelonné en raison des conditions météorologiques défavorables, la course pourrait être plus rapide d’il y a quatre ans. Le skipper peut aller très vite dès la première heure avec des bateaux plus performants par rapport à la précédente édition en 2018. Alizés peut aussi arriver tôt et bon aider le navigateur. Ce vent d’est, proche de l’équateur, qui peut souffler à une vitesse de près de 20 km/h peut pousser les concurrents à grande vitesse vers la Guadeloupe.

Sept jours, 14 heures, 21 minutes et 47 secondes. C’est le record absolu de La Route du Rhum – Destination Guadeloupe, établi en 2018 par Francis Joyon chevauche son fidèle IDEC Sport.

En Imoca, le record de la course est détenu par François Gabart depuis l’édition 2014. Son temps de course : 12 jours 4 heures 38 minutes et 55 secondes. Il navigue avec un bateau qui a été mis à l’eau en 2011 et qui n’est pas équipé de foil.

Retrouver la position du skipper en temps réel de la 12ème édition de cette Route du Rhum-Destination Guadeloupe en cliquant ICI
.

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button