Séance surchauffée à l’Assemblée : “Tu vas la fermer ! ” lance un député sur la question des soignants non vaccinés

La clôture d’une séance consacrée à la réinsertion des soignants non vaccinés jeudi 24 novembre au soir au Parlement ne pouvait être plus mouvementée.

Il fait chaud dans l’hémicycle ! Hier soir, jeudi 24 novembre, et alors que l’ordre du jour était pour le groupe LFI en raison de sa juste place au parlement, il y a eu des échanges houleux entre l’opposition et le gouvernement au sujet de la réinsertion des soignants non vaccinés jusqu’à l’ajournement de la séance.

Raison ? Le député guadeloupéen Olivier Serva (équipe du LIOT) était tellement énervé qu’il ne l’a pas entendu lors de son discours qu’il a lancé la réplique “tu vas la fermer !” pour un député de la Renaissance.

Lire Aussi :  Team Hauts-de-France : vous aussi, soutenez nos sportifs !

Vous utilisez des petits trucs, comme vos idéaux, vous salissez la démocratie avec vos basiques, vous êtes minoritaires, acceptez-le”, poursuivait-il alors.

“C’est impossible…”

La présidente de séance a immédiatement répondu : “Oh non ! Nous ne pouvons pas attaquer de cette façon. La séance a fait une pause” et a terminé sa phrase, montrant clairement son mécontentement : “Ce n’est pas possible. …”

Les élus d’Outremer ont dénoncé les techniques utilisées pour ralentir les débats. Car dans les départements d’outre-mer, la question de la réinsertion des soignants est un enjeu public. Certains délégués ont justement fait le déplacement pour exprimer leur colère face au “mépris du gouvernement” pour la situation des structures médicales en dehors de la ville.

Lire Aussi :  Carine Azzopardi est l'autrice du livre choc "Ces petits renoncements qui tuent"

“Pour nous, ceux qui ont un calendrier de vaccination complet sont moins de 20%”, a déclaré un autre sous-ministre de l’étranger.

“Des gens meurent sur des brancards dans notre maison, on n’accepte (non) que les députés de La République en marche (anciennement nom Renaissance, ndlr) avec leur sourire narquois ou M. Véran avec son arrogance légendaire pour nous mépriser », a de son côté pris d’assaut le député martiniquais Jean-Philippe Nilor (LFI), rapporte le HuffingtonPost.

Lire Aussi :  "Des conditions dignes mais chiches"... Voici à quoi ressemble le centre qui accueille les migrants de l'Ocean Viking

Ne votez pas

Une apparente technique d’obstruction a fonctionné, avec un renforcement massif de la suspension et du rappel au règlement de la réunion, le texte n’étant pas adopté.

Le porte-parole du gouvernement Olivier Véran a dénoncé “un niveau de tension jamais vu au parlement depuis 12 ans”. “Je veux que vous mettiez la même énergie quand il s’agira de voter des mesures dures pour protéger les Français, comme un couvre-feu.”

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button