Tribune de Loïc Bonnardel. Le Volontariat international en entreprise (V.I.E) : un tremplin pour les jeunes et un atout pour les entreprises

Accueil > Provence > Economie > Loïc Bonnardel tribun. Volontariat international en entreprise (…)

PNG - 1008.5 ko
Loïc Bonnardel, délégué général de l’Imed, vice-président du club VIE ©DR

Tremplin professionnel pour les jeunes

Ce volontariat international en entreprise permet aux jeunes de débuter leur carrière par une expérience à l’étranger, souvent dans un poste à responsabilité. Véritable tremplin professionnel, le dispositif permet de développer des compétences techniques et linguistiques dans ce domaine et de se constituer un important réseau professionnel. Thomas Gauquelin, ancien volontaire en multipropriété au Mexique, parle de « une belle expérience et un excellent tremplin professionnel. C’est une excellente opportunité de partir à l’étranger dans de bonnes conditions, en occupant un poste à responsabilité sous tutelle “.

Les entreprises employant des VIE sont de plus en plus nombreuses, les missions et les secteurs d’activité sont très diversifiés, ce qui permet à tous types de profils de représenter l’entreprise à l’international et d’exporter produits et savoir-faire vers le français. Les expériences à l’étranger, valorisées par les employeurs, favorisent l’employabilité des jeunes au retour de mission et leur permettent de bénéficier d’excellentes opportunités professionnelles et perspectives de carrière.

Lire Aussi :  Soutenue par la BERD, Agadir opère la 1ère émission à l’international pour une collectivité

Accélérateur de développement pour les entreprises

Dans un contexte où de plus en plus d’entreprises sont confrontées à des problèmes de recrutement, ce dispositif est une solution pour attirer les jeunes talents. Soutenu par Business France, il permet aux entreprises d’employer un jeune qualifié et de développer leur activité à l’export. Idéal pour tester le marché ou renforcer sa présence à l’international, le contrat VIE représente un risque faible pour l’entreprise.

Lire Aussi :  Guerre en Ukraine : Les autorités pro-russes vont procéder à des évacuations sur la rive orientale du Dniepr

Frédéric Ruffé, Directeur Commercial Export et Innovation, Ovinalp, explique que c’est ” un projet réussi “:” Un VIE bien accompagné lui permet de réaliser de grandes choses commercialement et d’optimiser sa puissance commerciale. “.

En phase avec les souhaits des nouvelles générations qui souhaitent plus d’autonomie et de flexibilité, le VIE répond aux attentes des jeunes en matière de mobilité et de liberté géographique. Il est parfois utilisé comme un outil de pré-emploi et renforce l’attachement des jeunes à l’entreprise : selon un rapport de l’EDHEC et de Business France, parmi les VIE interrogés, 1 jeune sur 2 a décidé de poursuivre sa carrière professionnelle dans l’entreprise pour laquelle ils ont été assignés. Qu’est-ce qui motive leur choix de rester ? Missions, cadre et conditions de travail, développement des compétences, ambiance et respect des valeurs et de la culture d’entreprise.

Lire Aussi :  Ukraine : l’ampleur des destructions exige un appui international renforcé, selon l’ONU

Régime VIE en Région Sud

Provence-Alpes-Côte d’Azur est la première région à soutenir le VIE En 34 ans, environ 500 entreprises de la région ont été financées pour leur projet de VIE.A cette aide s’ajoute, jusqu’à fin décembre, le Chèque Relance VIE, mis en place par le gouvernement pour soutenir les entreprises, qui souhaitent embaucher un bénévole.

Loïc Bonnardel est le délégué général de l’Imed, vice-président du club VIE – consultant pour le commerce extérieur de la France

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button