« Un Chien à ma table » : les âmes poètes des Bois-Bannis

Publié le 1 novembre 2022 à 12h10

Il y a un petit côté “Alice au pays des merveilles” dans le nouveau roman de Claudie Hunzinger dans la course de Renadotte, Médicis et Femina. Dès les premières pages de « Un chien sur ma table », le lecteur suit l’auteur-lapin-blanc et tombe, tombe, dans un monde merveilleux et terrifiant. Celle des poètes précédents.

Sophie, une écrivaine aux allures de Cloudy, vit avec son compagnon Grieg dans une cabane isolée à l’orée d’une forêt vosgienne, appelée Les Bois-Bennis. Les deux « Vioux », comme ils se décrivent, vivent à l’écart du monde, en communion avec la nature. Sophie, quand elle n’écrit pas, se promène à travers forêts, champs et montagnes. Grieg passe son temps dans sa chambre transformée en bibliothèque, dévorant des livres et sortant rarement. C’est l’auteur qui “sort de la jungle” et fait ses courses de première nécessité dans la ville la plus proche. Parfois, elle prend un train vers les grandes villes pour promouvoir ses livres.

Lire Aussi :  Bretagne : tel un cahier, un livre retrace l'histoire et le patrimoine de ce territoire

Un troisième personnage s’invitera à leur table : un petit chien s’enfuit, maltraité par son maître, ayant besoin de soins et d’amour. L’animal offrira en prime le bonheur au foyer, rapprochant encore plus ces humains de leur environnement interdit. Alors que tout autour, la planète s’embrase et part en vrille, aux Bois-Bennis, un écosystème fragile résiste. Le trio forme un ensemble parfait avec des animaux, des forêts, des moraines… Sophie se confond avec les arbres lors d’une course folle qui la ramène à sa ferme.

Lire Aussi :  "Malaise TV !" : Yanis Marshall déchaîné aux NRJ Music Awards, son apparition jugée "extrêmement gênante"

Force tellurique

Voici trois mi-hommes, mi-bêtes qui profitent de la vie, entourés de livres merveilleux, écoutant la pluie qui tombe, mangeant des baies sauvages, regardant le feu du soir et le ciel prendre les couleurs du matin. Les oiseaux se répandent dans les plaines soyeuses… Dans un langage exquis, Claudie Hunzinger nous fait partager ces instants de grâce, où l’homme est animé d’une force tellurique, conscient du moindre brin d’herbe qui vibre.

Lire Aussi :  Aurélie Preston : son père droguait sa mère quand elle était enceinte (ZAPTV)

“Un chien sur ma table” déambule, entremêle histoires et souvenirs, réflexions sur la féminité ou l’environnement, dessine des objets fantastiques d’animaux, de plantes et de paysages… C’est aussi un hymne à la tendresse d’un couple libre et rebelle qui sont les les ravages de l’âge et les ravages du temps. Lorsque vous invitez autant de fées à votre table, vous ne pouvez qu’écrire un grand livre, un livre qui mérite une récompense pour toute la joie qu’il nous apporte.

Un chien sur ma table

roman français

Par Claudie Hunzinger

Grosset, 288 pages, 20,90 euros

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button