XV de France. La FFR met le paquet pour le show des matchs des Bleus : on vous explique pourquoi

Depuis un an, la FFR revoit l'organisation des spectacles autour des matches du XV de France.  Contre l'Australie au Stade de France, on a été impressionnés.
Depuis un an, la FFR revoit l’organisation des spectacles autour des matches du XV de France. Contre l’Australie au Stade de France, on a été impressionnés. (© Icône Sports)

Spectacle de lumière, feu d’artifice, fumée, musique endiablée… 80 000 spectateurs présents à Stade de France pour franco-australien, samedi 5 novembre 2022, très impressionné. Avant même le début de la réunion, les parties spectacle est génial, vaut l’investissement FFR s’assurer Afficher.

Depuis un an, et l’arrivée des All Blacks à Saint-Denis en novembre 2021 (la victoire historique des Bleus 40-25, ndlr) Fédération Française de Rugby faire beaucoup de travail à ce niveau. Idée : se rallier le plus possible derrière les Bleus. L’instance fédérale met le paquet sur la “fan expérience” autour de l’arène sportive (la rentrée du rugby, stand maquillage, photomaton du XV de France, etc.), mais aussi la partie “dans les stades”, c’est-à-dire à l’intérieur . stade.

Dans la victoire contre l’Australie, le tout nouveau spectacle avant-match et un scénographie inédite ont vu ce jour-là. “Nous prévoyons de tout organiser pour qu’il y ait un grand soutien, pour que tout le monde pousse derrière l’équipe, pour favoriser la performance sur le terrain”, a expliqué à Nouvelles Rugby Laurent Latour, directeur de la communication et du numérique de la FFR. Nous devons admettre que le succès est grand.

Nouvelle musique, vidéos, battements de cœur et feux d’artifice…

Depuis fin 2021 et la tournée d’automne, la FFR a revu de A à Z le programme des émissions sportives d’avant-match. La confiance est donnée à la nouvelle agence événementielle, et l’émission a été entièrement revue.

Une identité sonore complètement différente, avec une nouvelle musique de fond. Des vidéos à haute intensité (avec le discours du vestiaire de Fabien Galthié, par exemple) sont diffusées lors des échauffements des joueurs. L’effet “battement de coeur” a également été choisi pour augmenter la pression parmi les supporters, sans oublier le feu d’artifice à l’entrée des joueurs dans la cour du stade sous une épaisse fumée blanche.

Lire Aussi :  Ligue A : le Narbonne Volley tout feu tout flamme face à Toulouse

“Avec Claire Billard, qui s’occupe de la présentation sportive, et notre prestataire Aono, nous avons écrit ce scénario comme un spectacle pour en faire un moment très émouvant, tant pour les joueurs que pour les supporters. Notre objectif est d’essayer d’amener l’ambiance au top juste avant le départ des joueurs, pour que le point culminant soit la Marseillaise”, a expliqué Laurent Latour.

80 000 personnes au Stade de France, bien aidées par les grands supporters, ont donné leur voix face à l'Australie au Stade de France.
80 000 personnes au Stade de France, bien aidées par les grands supporters, ont donné leur voix face à l’Australie au Stade de France. (© Icône du sport)

Un chant lancé par un super supporter

Au niveau sonore, ça n’a rien à voir non plus. En plus d’enceintes sonores de très haute qualité, la FFR s’appuie sur de grands supporters pour donner de la voix, et entraîner le reste de la foule derrière eux. “On essaie de transmettre des émotions dans le stade, c’est-à-dire qu’on a des supporters formidables qui vont se mettre à scander aux moments importants du match pour soutenir l’équipe”, nous a-t-il expliqué.

La chanson commence naturellement quand il y a un essai ou une mêlée, mais nous essayons aussi de motiver les fans à soutenir l’équipe pendant la phase défensive, les moments les plus serrés, pour s’assurer que les fans sont toujours derrière l’équipe pour pousser et leur donner ça énergie supplémentaire.

Laurent LatourDirectrice de la Communication et du Digital FFR

Le Stade de France s’agrandit

La FFR a aussi bénéficié autrefois du Stade de France, un temps qualifié de neutre voire glacial, qui s’est réinventé. Les possibilités sont désormais multiples pour créer un véritable spectacle, avec un toit par exemple, dont les lumières ont été vérifiées très nettement, et qui peut accueillir le lancement d’un feu d’artifice.

Le stade, qui accueillera les finales de la Coupe du monde 2023, mais aussi les JO 2024, a été modernisé, évidemment. “On a bien travaillé avec l’équipe en charge du Stade de France et on a réussi à prendre un rendez-vous qui a attiré les supporters”, s’est réjoui Laurent Latour.

Lire Aussi :  MotoGP Valence : le programme du dernier show à Ricardo Tormo

Très bons retours des joueurs

Si ça fait plaisir aux supporters, ça fait aussi plaisir au XV de France. “Le premier acteur dans l’ambiance, c’est eux et leurs performances sportives ! Tout le mérite revient à l’équipe. Elle a un aboutissement sportif, une identité et une âme qui séduisent les supporters. L’essentiel, ce sont ceux qui le font”, souligne le directeur de la communication et du numérique à la FFR.

Hé, hé mon oncle, quoi de neuf ?  Impec, et toi, mon neveu ?
De grands moments partagés au Stade de France par Sipili Falatea, Yoram Moefana, leurs familles et les spectateurs du Stade de France. (© Icône du sport)

Les Bleus qui ont été interrogés lors de l’atelier cadre de vie, où il est apparu que “le public est aussi un facteur de performance. Le public qui est derrière son équipe, c’est une équipe qui a une meilleure capacité à performer et se sent plus soutenue”. depuis un an, le salon est devenu un marché haut de gamme, et les meilleurs joueurs ont fait d’excellents retours :

Les joueurs nous ont dit qu’avoir une ambiance brûlante à leur entrée sur le terrain, et une belle performance, c’est un facteur très motivant pour eux, parce que ça les met tout de suite dans l’ambiance, ça leur donne envie d’y réfléchir. Ce retour nous fait très plaisir.

Laurent LatourDirectrice de la Communication et du Digital FFR

Laurent Labit, entraîneur de l’équipe du XV de France, n’a pas baissé les bras : “On aime jouer au Stade de France maintenant, avec l’ambiance qui y règne. Même les adversaires nous l’ont dit, ils ne reconnaissaient plus le stade avant”.

Conseils de Max Guazzini

Cette performance n’est pas sans rappeler les années de Max Guazzini au Stade Français, il fut le premier à remplir le Stade de France lors d’un match de Top 14. Et l’ancien président du Stade Français n’est pas étranger aux beaux spectacles autour des Bleus. Il a conseillé l’équipe de communication de la FFR pour améliorer le spectacle et le rendre formidable. “Il a dit ce qu’il pensait. Nous avons amélioré les choses en fonction de ses conseils. C’est le monstre sacré du show rugby. C’est un grand maître du terrain. Sincèrement, nous le remercions chaleureusement. C’est avec joie que nous attribuons une partie de ce succès à lui », prône Laurent Latour.

Lire Aussi :  Battu chez le Rayo Vallecano (3-2), un tout petit Real Madrid laisse la tête du championnat au Barça

Si le Pays de Galles, voire l’Angleterre, ont aussi leur show, force est d’admettre que celui instauré par la FFR n’y est pour rien. “On veut avoir une recette française. On crée un spectacle qui est désormais unique. Si on prend les membres du Championnat des 6 Nations, on n’a pas un pays qui fait un tel spectacle”.

Laurent Labit le confirme : même les équipes adverses ne reconnaissent plus le Stade de France.
Laurent Labit le confirme : même les équipes adverses ne reconnaissent plus le Stade de France. (© Icône du sport)

Prêt à entrer dans la Coupe du monde 2023

Cette stratégie n’est pas non plus anodine. Dans moins d’un an, la France sera au centre de la planète rugby en accueillant Coupe du monde 2023. “Nous voulons faire en sorte que le stade français soit le plus chaud possible”, a déclaré Laurent Latour, qui a même lâché : “Nous nous sommes fixé pour objectif de transformer le Stade de France en chaudron”.

Ce samedi 12 novembre, au Vélodrome de Marseille, le spectacle sera également garanti. Films d’ambiance, spectacles de lumière, porte-drapeaux, battements de cœur, comptes à rebours, fumée pour l’entrée des joueurs, tout sera là. Et aussi des feux d’artifice. Petite précision : il ne sera pas tiré du toit, mais du bord de la pelouse. La FFR nous dit que ce sera “très esthétique”. Et Laurent Latour de conclure : « Nous continuerons à faire de chaque match du XV de France un moment fort. On le fait pour les supporters, mais aussi pour les joueurs pour qu’ils évoluent dans la meilleure ambiance. Nous avons cette mission de nous rallier aux Bleus ».

Est-ce que cet article vous a aidé? A noter que vous pouvez suivre Actu Rugby dans l’espace Mon Actu. En un clic, après inscription, vous trouverez toutes les actualités de votre ville et de votre marque préférées.



Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button